MoovInter

Paris/Luanda : le président angolais en visite officielle en France

Le président de l’Angola João Lourenço en France lundi pour sa première visite dans ce pays depuis sa prise de pouvoir.

Il sera reçu par son homologue français Emmanuel Macron à 13h à l’Elysée pour un tête-à-tête. Les deux personnalités aborderont les relations bilatérales entre les deux pays, notamment sur le plan économique, alors que le pays considéré comme l’un des plus riches d’Afrique traverse une crise sans précédent depuis 2014.

--- Publicité---

Total, la compagnie pétrolière française, reste l’une des chevilles de la relation entre la France et l’Angola, deuxième producteur africain de pétrole. Même si aujourd’hui, après quatre années de crise et malgré la hausse des prix du pétrole, le manque de devises en Angola continue de peser sur la balance commerciale entre Paris et Luanda.

Au moment de l’élection de João Lourenço en septembre, les importations françaises, toutes catégories confondues, avaient déjà été divisées par deux, l’Etat angolais n’étant plus en mesure de payer ses factures. Aujourd’hui, le nouveau président promet d’ouvrir le pays et a commencé à réformer différents secteurs. Malgré cela, la situation économique ne devrait pas s’améliorer d’ici aux prochaines élections en 2020, ce qui pourrait rebuter les investisseurs français. Reste que l’Angola est un pays riche en ressources – pétrole, diamants, terres – et son gouvernement se dit prêt à diversifier son économie pour réduire sa dépendance aux revenus du pétrole.

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus