Libéria: George Weah veut réduire des taxes d’importations sur plus de 2.000 produits

Le président libérien George Weah a annoncé ce mercredi 30 mai, sa volonté de réduire des taxes d’importations sur plus de 2.000 produits afin de lutter contre l’inflation galopante qui frappe le pays.

Selon les informations rapportées par l’AFP, le président Weah a chargé le ministère du Commerce et de l’Industrie de mettre en œuvre d’urgence, une réduction cohérente et proportionnelle des prix des produits concernés afin d’apporter un soulagement aux populations pauvres. Les taxes douanières vont donc baisser “de 40 à 81% sur plus de 2.000 produits largement consommés par les Libériens”, a précisé le ministère libérien du commerce.

Mercredi, il fallait 160 dollars libériens pour un dollar américain, contre 100 en juin 2017, alors que les deux monnaies cohabitent dans ce pays anglophone d’Afrique de l’Ouest. Peu après son accession au pouvoir, Weah avait annoncé une réduction de son salaire et de ses primes de 25% et fait passer de 16 à 13 USD, le prix du sac de 25 kilos de riz, aliment de base au Liberia, entièrement importé.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Libéria: l’inédit cadeau du président turc Recep Tayyip Erdogan à George Weah [/su_heading]

Malgré d’importantes ressources de minerai de fer, caoutchouc et huile de palme, la majeure partie de la population libérienne manque de services de base, comme l’électricité et l’eau courante. Le Liberia est la plus ancienne République d’Afrique noire, fondée en 1822 sous l’impulsion des États-Unis pour des esclaves noirs affranchis, indépendante depuis 1847.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.