Société

France : l’industriel français de l’aéronautique et de l’armement Serge Dassault est décédé

Le chef d’entreprise et ancien sénateur LR Serge Dassault est mort ce lundi  28 mai 2018 à 17:21 (Heure de paris), selon plusieurs sources dont «Le Figaro» et BFMTV.

Âgé de 93 ans,le milliardaire Serge Dassault fut l’un des chefs d’entreprise français les plus célèbres dans le domaine de l’aéronautique et de l’armement. Il est mort ce lundi au siège du groupe Dassault aviation dont il était le président depuis la mort de son père, Marcel Dassault, en 1986. Les secours étaient intervenus plus tôt cet après-midi après qu’il a fait un malaise cardiaque. L’homme de 93 ans n’a pas pu être ranimé.

En-dehors de ses activités économiques, Serge Dassault était entré dans la carrière politique. Ancré dans l’Essonne, il avait ainsi été, conseiller général, sénateur et maire de Corbeil-Essonnes. Il était encore conseiller départemental.

Depuis 2004, il était également connu en tant que patron de presse, à la tête du plus vieux quotidien de France: Le Figaro. Tous les ans, il y publiait ses vœux au lectorat du journal placé sous le patronage de Beaumarchais par un éditorial, souvent offensif.

Diplômé de l’École nationale supérieure de l’aéronautique, polytechnicien, fils de Marcel Dassault, cet industriel de l’armement était le président du Groupement industriel Marcel Dassault (GIMD). Sa fortune est estimée à 18,3 milliards d’euros, selon le classement des milliardaires mondiaux publié par le magazine Forbes. C’est la quatrième fortune française.

Serge Dassault devait être rejugé en appel le 6 juin prochain pour blanchiment de fraude fiscale. L’homme, soupçonné d’avoir dissimulé des dizaines de millions d’euros au fisc français, avait été condamné à cinq ans d’inéligibilité et deux millions d’euros d’amende en première instance. Entre autres affaires judiciaires, Serge Dassault était également mis en examen, depuis 2014, pour « achat de votes », « complicité de financement illicite de campagne électorale », et « financement de campagne électorale en dépassement du plafond autorisé », dans le cadre de ses fonctions à la mairie de Corbeil-Essonnes. Des faits que lui et ses avocats niaient.

Ayant épousé Nicole Raffel en 1950, il a eu quatre enfants: Olivier, député élu dans l’Oise, Laurent, Thierry et marie-Hélène.

A Lire Aussi

Reconstruction de Notre-Dame de Paris: La Fouine et Lilian Thuram indignés par le montant des dons !

Vincent DEGUENON

Ghana : un incendie ravage le marché central de Kumasi

Modeste Dossou

Sénégal: enfin, les boulangers et l’Etat parlent le même langage

Sénégal: les boulangers en grève exigent une condition au gouvernement

Ghana – Prostitution enfantine : dans l’univers de Melphia, 13 ans et prostituée (SPIEGEL)

Modeste Dossou

RDC :150 personnes portées disparues après un naufrage sur le lac Kivu

Vincent DEGUENON

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs. En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies. Vous pourrez toujours les désactiver ultérieurement. Si vous supprimez ou désactivez nos cookies, vous pourriez rencontrer des interruptions ou des problèmes d’accès au site." Accepter En Savoir Plus