Donklam Abalo sur Africa 24: «les espoirs placés en Patrice Talon ont été déçus…»

Reçu sur Africa 24, le Porte-parole du parti Union Sociale Libérale (Usl), dont l’homme d’affaires Sébastien Ajavon, est le président d’honneur,  s’est prononcé sur la gouvernance du Président Patrice Talon.

Donklam Abalo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, peint en noir les deux premières années de gestion du régime en place. Les ambitions de cette nouvelle formation politique ainsi que celles de la Coalition de la défense de la démocratie à laquelle elle (Usl)  appartient sont les autres sujets abordés au cours de l’émission. Ci-jointe l’intégralité de l’interview accordée à la chaîne panafricaine Africa 24.

 

Africa 24: Quel bilan faites-vous des deux ans du Président Patrice Talon au pouvoir au Bénin?

Le Bénin, notre pays, va mal. Promenez vos caméras à Cotonou, un peu partout, vous comprendrez que la situation du pays inquiète. Si nous décidons d’en parler, c’est parce que nous aimons notre pays et nous pensons qu’il est possible de changer les choses. Le Président Patrice Talon, dans son programme d’action du gouvernement, pilier 1, axe 1, stratégie 1, il disait qu’il faut renforcer l’Etat de droit et la démocratie. Si vous vous rendez au Bénin aujourd’hui, vous verrez que l’Etat de droit est en net recul. C’est important de le dire. Vous verrez que les décisions des institutions de la République ne sont pas respectées. Vous verrez que le Président même de l’Assemblée nationale marche pour soutenir le Chef de l’Etat dans ses actions alors que l’Assemblée nationale devrait constituer une institution de contre-pouvoir.

Votre parti a récemment été créé. Quel besoin répond-il sachant que le Bénin compte déjà plus de 200 partis politiques?

Notre parti a été créé parce justement qu’il était important d’animer la vie politique. Nous avons l’ambition d’aller aux différentes échéances électorales notamment les législatives, les municipales et la Présidentielle. Il est clair au Bénin que vous ne pouvez pas participer à ce genre d’élections si vous n’êtes pas organisés en parti politique. Nous, nous ne voulons pas comme des mercenaires, avoir des représentants sur des listes de partis politiques déjà existants. Donc, nous avons créé notre parti parce que nous pensons avoir les potentialités pour aller à la conquête et à la gestion du pouvoir politique. C’est pour ça que nous nous sommes constitués.

Une coalition s’est créée autour de Sébastien Ajavon. Quelle est l’ambition de cette coalition ?

Il faut dire que l’Union Sociale Libérale (USL) de Sébastien Ajavon participe à une coalition qui est la Coalition pour la défense de la démocratie. Nous avons constaté que les acquis démocratiques de notre pays ne sont pas sauvegardés. Et deux anciens présidents se mettent ensemble avec un rapporteur de la Conférence des forces vives de la Nation et plusieurs autres acteurs politiques. C’est pour dire au Chef de l’Etat, vous ne respectez pas les acquis démocratiques et nous autres, nous sommes là pour vous rappeler ces acquis. Et faire en sorte que vous puissiez les respecter parce que hors de la Constitution, pas de salut.

Vous estimez que la démocratie serait en péril au Bénin ? Et quels sont les éléments concrets qui vous permettent de le dire ?

J’ai commencé d’abord par parler des éléments politiques. Ensuite, vous constaterez que sur le plan économique, le Président lui-même a fait cet aveu qu’il y a conflits d’intérêts. Lorsque vous êtes Président de la République et vous reconnaissez que vos amis et vos ayants-droits ont pris vos parts dans des sociétés que vous gérez notamment dans la gestion du coton et de la vérification des importations, il y a conflits d’intérêts et ça, ça ébranle la démocratie. Lorsque sur le plan social, vous opérez une opération de libération d’espace public, vous détruisez les activités des Béninois, là vous ébranlez des acquis démocratiques. Il y a beaucoup d’exemples qu’on peut vous donner pour vous démontrer que le pays va mal actuellement. Si vous allez au Bénin, ce qui défraie la chronique, c’est une affaire concernant un député de la Minorité parlementaire qui bénéficie d’une ordonnance de non-poursuite devant la justice. Mais, le gouvernement a décidé de le mettre en garde en vue contre toute règle juridique. C’est des choses qu’on ne peut pas accepter dans un Etat de droit. Tout ceci mis ensemble avec d’autres éléments, vous constaterez que nous sommes dans un net recul démocratique. Quand vous avez ce tableau-là, quand vous êtes patriote, vous vous liguez contre tout cela. Nous nous organisons pour aller à la conquête du pouvoir politique et pour le gérer. Les espoirs placés en M. Patrice Talon ont été déçus et il est important de le marteler. Il est important de lui dire que nous sommes debout et que nous ferons face à tout cela.

Transcription : Bénin Web TV

PROMO EVENT BENIN WEB TV

21 mai 2018 - 27 mai 2018

  • féb 26, 2018 - mar 04, 2018
  • mar 05, 2018 - mar 11, 2018
  • mar 12, 2018 - mar 18, 2018
  • mar 19, 2018 - mar 25, 2018
  • mar 26, 2018 - avr 01, 2018
  • avr 02, 2018 - avr 08, 2018
  • avr 09, 2018 - avr 15, 2018
  • avr 16, 2018 - avr 22, 2018
  • avr 23, 2018 - avr 29, 2018
  • avr 30, 2018 - mai 06, 2018
  • mai 07, 2018 - mai 13, 2018
  • mai 14, 2018 - mai 20, 2018
  • mai 21, 2018 - mai 27, 2018
  • mai 28, 2018 - jun 03, 2018
  • jun 04, 2018 - jun 10, 2018
  • jun 11, 2018 - jun 17, 2018
  • jun 18, 2018 - jun 24, 2018
  • jun 25, 2018 - jui 01, 2018
  • jui 02, 2018 - jui 08, 2018
  • jui 09, 2018 - jui 15, 2018
  • jui 16, 2018 - jui 22, 2018
  • jui 23, 2018 - jui 29, 2018
  • jui 30, 2018 - aou 05, 2018
  • aou 06, 2018 - aou 12, 2018
  • aou 13, 2018 - aou 19, 2018
lun21
mar22
mer23
jeu24
ven25
sam26
dim27

27mai18 h 30 min21 h 00 minBénin - TEHILLAH Session 6 : une soirée exceptionnelle d'adoration

26mai20 h 30 min22 h 30 minBénin : Les Frères Guèdèhounguè en concert

8 commentaires
  1. Azatassou dit

    prrrrrrrrrrrrrrrrr !
    Tchikoyiiiiiiiiiiiii!
    Suivons-le bien. Il vas ruiner le Benin plusque qui conque, si jamais on lui confie une responsabilité.

  2. Agnidé dit

    Est que lui la est un vrai beninois je me pose la question ? Il est fou lui la quel démocratie qui recule au Bénin tu es malade toi le Bénin va bien talon veux changer notre sale habitude donc vous vous préférez que le pays reste comme ça vient faire tes interview ici africa 24 n’est pas trop suivi OK il faut savoir que on ne fait pas l’omelette sans casser de l’oeuf. Talon à pour 5 ans renouvelable

  3. Ken dit

    C’est ridicule qu’un journaliste de son rang se mette à dire des bêtises. Il parle même de quelle démocratie qui recule au Bénin. Tu crois que ton vendeur poulet morgue peut faire mieux ? Laissez Talon terminer le mandat que le peuple souverain lui a confié. Pour le pouvoir vous être prêt à vilipender votre propre pays. Honte à toi et à ceux qui t’ont mandaté pour ce job de dénigrement de notre pays. Bande d’apathrides

  4. Edmond Oténia dit

    j’ai honte de ce journaliste que j’ai de l’admiration pour son rôle dans ce nouveau parti. Mais il ne dit pas la vérité. La majorité des béninois qui ont apporté leurs suffrages à Patrice Talon ne sont pas déçus de sa gestion du pouvoir. On sait comment les deux anciens présidents ont géré ce pays. C’est l’application strict des textes qui leur font mal.

  5. Elijah dit

    N’importe quoi! Des apatrides oui et non des patriotes. Laissez le Président Talon gérer et attendez votre tour si cela vient.

  6. Nini dit

    Eux qui ont créé un parti ou certains membres du bureau sont encore soit président ou membres d’autres parti Hummm. Et c’est à des gens à qui des petits trucs écharpe comme ça qui peut gérer un pays ? Arrêtez de se moquer de la jeunesse monsieur lèche botte de adjavon. Vous confondez l’argent et l’intelligence et la capacité de gérer non il y a une différence. Au moment où les hommes d’affaires du continent cherché à développer leur pays vous c’est comment faire pour empêcher le gouvernement qui est votre souci malheur à vous

  7. Sourou dit

    Voilà des commentaires qui mènent directement les dirigeants dans le gouffre s’ils devraient les suivre. Les mêmes ont encensé le régime précédent où ils ne voyaient que du bien avec les conséquences que nous connaissons aujourd’hui.Rebelote les revoilà encore. Dès que vous critiquer les actions du gouvernement C’est le tir groupé contre vous dans des termes les plus abjects qui soient au lieu de faire de analyses objectives de vos propos. C’est à croire qu’ils ne sont là que pour çà. Heureusement que nous avons un Président qui a la tête sur les épaules. Bravo Donklam pour votre diagnostic.

  8. djohodo dit

    Uhmmm

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X