Côte d’Ivoire – Crimes de guerre : Alassane Ouattara interpellé par dix ONG internationales

Pour des ONG aussi bien nationales qu’internationales, le régime d’Alassane Ouattara devrait accélérer les enquêtes sur les crimes commis lors des violences post-électorales entre 2010 et 2011. La FIDH, Human Rights Watch et le Club UA entre autres, par un courrier en date du 7 mai 2018, ont  exhorté le président Alassane Dramane Ouattara à tenir ses promesses sur les crimes post électoraux commis entre 2010 et 2011.

Selon ces dix ONG de défense des droits de l’homme, plusieurs victimes de cette crise  attendent jusqu’ici que justice soit faite alors que, jusqu’à présent, personne n’a encore été condamné par les tribunaux ivoiriens pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité perpétrés.

[pdfjs-viewer url=”http%3A%2F%2Fdev.beninwebtv.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F05%2Flettre_prci_07052018.pdf” viewer_width=100% viewer_height=1360px fullscreen=true download=true print=true]

1 commentaire
  1. Amy dit

    L’AFRIQUE APPARTIENT AU DIEU VIVANT ET NON AU FRANC-MAÇONS.
    TOUTES CES PERSONNES REPENTEZ-VOUS
    BLAISE COMPAORÉ ETC…
    EGNASSIMBÉ JUNIOR.
    SI DIEU A PERMIS QUE VOUS SOYEZ PRÉSIDENT VOUS DEVREZ VOUS TOURNER A LUI POUR DIRIGER
    MAIS VOUS VOUS TOURNEZ AUX TÉNÈBRES POUR DOMINER LE PEUPLE
    C’EST DIEU QUI MULTIPLIE
    DONC TOURNEZ -VOUS À LUI ET CRAIGNEZ -LE C’EST LE COMMENCEMENT DE LA SAGESSE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus