Bénin: vers la levée de la mesure de suspension de La Nouvelle Tribune ?

Les démarches se multiplient à l’endroit de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) pour solliciter la levée de la mesure de suspension du quotidien La Nouvelle Tribune.

Une délégation de l’Assemblée Spéciale conduite par le président du Conseil National du Patronat de la Presse et de l’Audiovisuel (CNPA-Bénin) Basile Tchibozo et du président  de l’Union des Professionnels des Médias du Bénin (UPMB), Franck Kpochémè, était au cabinet  du Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), Adam Boni Tessi. Cette séance a été élargie aux conseillers et cadres de l’institution de régulation.

[su_heading size=”17″]A lire aussi: Suspension de “La Nouvelle Tribune”: le point des échanges entre la Haac et l’UPMB [/su_heading]

Selon le compte rendu de la cellule de communication de l’Upmb, les associations des professionnels des médias, ont souhaité au cours de la séance, que les sanctions prononcées contre les éventuels manquements à la déontologie restent dans le cadre légal. Ils estiment que lorsque le code de déontologie est violé, ce sont l’ODEM et les associations faitières qui sont compétentes, et non la loi organique; de même, lorsqu’un journaliste se permet d’offenser le chef de l’Etat, c’est le juge correctionnel qui est habilité à lui infliger une peine d’amende et non la loi organique.

Mais puisque la mesure est déjà prise par l’institution, les associations professionnelles des médias ont plaidé pour que le processus se poursuive tel que édicté par la loi organique qui a été visée à l’occasion de la prise de la mesure conservatoire. Le Président Adam Boni Tessi a promis faire tenir une plénière dans les meilleurs délais pour connaitre du dossier. Il n’a pas manqué d’insister sur l’urgence pour les journalistes de faire leurs productions dans le strict respect des lois qui organisent la profession, a indiqué la cellule de communication.

Notons que le journal “La Nouvelle Tribune” est mis sous mesure conservatoire depuis le mercredi 23 mai 2018.

3 commentaires
  1. Tonagnon dit

    Ce matin du 30 mai, Benin web TV a publié un article intitulé « Malgré les mises en garde, Vincent Foly défie par le cagoulé ». Ce cagoulé du prête-nom de Sonagnon hounyeme, dans sa réaction a la mise en garde de Vincent Foly, évoquait en détails les prébendes que les journalistes (y compris Vincent Foly) collectent chez les politiciens. Sauf erreur de ma part, cet article ne semble plus être disponible sur le site du journal. La question est de savoir pourquoi ce possible retrait de l’article?

  2. Sauvy dit

    @ Hervé G.
    S’il est vrai que je ne suis pas pour la sanction qui est tombée sur Vincent Folly et son journal, j’avoue que je me réjouis de savoir qu’il est suspendu et ce, de manière “arbitraire”. Vous me trouverez peut-être excessif, si oui, sachez que j’ai mes raisons de l’être. Depuis des mois je suis aussi sanctionné sur le journal en ligne LNT et mes commentaires ne sont pas publiés. La raison, c’est parce que je critique les journalistes de la LNT et la seule chose qu’ils ont trouver à faire est de me faire taire en supprimant systématiquement les commentaires postés par Sauvy sur le site LNT. Alors je me demande de quoi se plaignent Vincent Folly et ses sbires? qui tue par épée périra pas épée dit-on.
    Monsieur Folly que cette situation vous serve de miroir.

    1. Tonagnon dit

      @sauvy je confirme aussi que mes commentaires critiques à l’égard de la nouvelle tribune sont systématiquement supprimés sur son dit-forum.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus