Bénin – Transfert d’Atao Hinnouho à la prison : le procureur Gilbert Togbonon clarifie

Le député Mohamed Taofick Hinnouho mis sous mandat de dépôt dans sa salle d’hospitalisation au CNHU de Cotonou dans l’affaire dite de “faux médicaments”, séjourne depuis ce dimanche 13 mai 2018 à la prison civile de Cotonou. Au vue de la polémique suscitée par ce transfert, le Procureur de la République Gilbert Ulrich Togbonon, a tenu à éclairer les uns et les autres sur le dossier.

Interrogé par les journalistes de la chaîne Canal3, le Procureur a expliqué la procédure en cours contre le député et qui a motivé son transfert à la prison civile. A l’en croire, le mis en cause fait objet de deux procédures pendantes devant le Tribunal de Première Instance de Cotonou. Il s’agit de celle confiée au juge d’instruction pour laquelle, la levée d’immunité a été sollicitée. En dehors de ce cas, il y a une autre procédure de flagrant délit sur la table du juge des flagrants délits.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin : Atao Hinnouho aurait-il mieux fait de rester dans sa « cachette »? [/su_heading]

C’est par rapport à la deuxième procédure que le député a été mis sous mandat de dépôt le 03 mai 2018. Un acte qui fait de lui un prisonnier de la prison civile de Cotonou. A ce titre, il revient donc au régisseur de la prison de prendre ses responsabilités. Et c’est justement ce qui a été fait ce dimanche selon le Procureur. Nous sommes dans une structure où chacun à son rôle.

“Le Procureur de la République a rempli son office; il revient au Régisseur de la Prison de Civile de faire ses actions.”, a-t-il fait savoir.

Il a été donc déposé à la prison civile de Cotonou en attendant d’être statué sur son sort le 12 juin 2018. A la question de savoir si ce dernier pourrait tenir derrière les barreaux jusqu’au jour du procès, vue que ses avocats s’inquiètent pour son état de santé, le Procureur dit ne pas vouloir rentrer dans la polémique. “Je ne souhaite pas rentrer dans la polémique des avocats. Chacun a son rôle et le législateur a édité le rôle de chacun. Mieux, le débat ne se fait pas au niveau de la presse mais plutôt dans le prétoire. Ce n’est pas du tout mon rôle de rentrer dans la polémique des avocats.”, a-t-il affirmé.

[su_heading size=”17″]A lire aussi : Bénin – Affaire Atao : les raisons du report du procès [/su_heading]

En ce qui concerne les conditions dans lesquelles le transfert a été effectué, le Procureur atteste que tout s’est passé dans les normes requises. “Cela a été fait dans les règles de l’art. Le Régisseur m’a rendu compte de son travail.”, précise-t-il. Par ailleurs, le Procureur invite ceux qui ne seraient pas satisfaits à saisir les tribunaux.

Il faut rappeler que la procédure de flagrant délit entamée contre le député Atao Hinnouho concerne des infractions au code de la douane.

1 commentaire
  1. Ulrick dit

    Et c’est pour la seul raison du faux médicament que le député atao hinnouho à été mise en prisons?? Où ça reste encore??

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.