Des marins en [email protected] voix du Nord

Bénin-société : la ministre Bintou Taro au contact des CAPE et CFPPH

Démarrée lundi 28 mai 2018, la tournée entamée par la ministre des affaires sociales et de la microfinance, Bintou Chabi Adam Taro dans les centres d’accueil et de protection des enfants (CAPE) et centres de formations professionnelles des personnes handicapées (CFPPH) dans les départements de l’Atlantique et du Littoral a pris fin ce mardi 29 mai 2018 sur une note de satisfaction générale.

Constater de visu l’environnement dans lequel évoluent les centres d’accueil et de protection des enfants (CAPE) et centres de formations professionnelles des personnes handicapées (CFPPH) des départements de l’Atlantique et du Littoral et leur réitérer l’accompagnement du gouvernement, tel était l’objectif de la descente initiée par la ministre Bintou Chabi Adam Taro.

Après les étapes du lundi 28 mai 2018 où la ministre s’est rendue à Direct Aid Bénin, à l’école des sourds d’Akogbato et à Terre des hommes, la délégation ministérielle a poursuivi sa descente dans la journée de ce mardi 29 mai 2018. La première destination a été  l’Ong Terres rouges qui, est une association belge fondée en 2008 et très active au Bénin depuis 2009. Dans sa présentation, le chargé de communication Simplice Kadokè a fait sommairement la genèse de Terres rouges et ses domaines d’intervention. L’Ong place au cœur de ses actions, les jeunes en situation difficile et les enfants en danger dans la rue. L’institut des filles de Marie Auxiliatrice communément appelé Sœurs Salésiennes de Don Bosco a été la deuxième étape de la délégation ministérielle. Selon le chef département programmes, Jeanne Laboua, l’institut œuvre dans le sens de la protection des enfants depuis 2001. A l’en croire, l’institut dispose de huit centres opérationnels dont notamment Grand foyer/Petit foyer, la maison du soleil, la maison de l’espérance, Baraques SOS Vidomègon et espaces ouverts, école alternative, Espace Eveil etc. Sous la direction de la Directrice exécutive, Tiziana Borsani, la ministre a pu visiter quelques centres. Les Petites sœurs des pauvres à Tokan dans la commune d’Abomey-calavi ont aussi reçu la visite de la ministre et sa suite. Ici, il s’agit de la prise en charge des personnes du 3è âge.

Dans sa présentation, la sœur Caroline Pérez s’est réjouie de la visite et a saisi l’opportunité pour solliciter l’accompagnement du gouvernement pour amoindrir les tâches dont fait face l’organisation. A l’Ong Carrefour d’écoute et d’orientation St Joseph, les enfants défavorisés ou abandonnés bénéficient d’une prise en charge psychologique, sanitaire, alimentaire et éducative. La responsable du centre, Faridath Ibrahim a expliqué sommairement les différentes formations dont bénéficient ces enfants. La dernière étape de la  tournée a été le village d’enfants SOS d’Abomey-calavi. Le directeur national, Issifou Salimane a remercié la délégation et présenté brièvement le centre.

A l’issue de ces visites, la ministre en charge des affaires sociales et de la microfinance s’est dite satisfaite  de l’environnement et l’ambiance qui règne dans ces différents centres. Bintou Chabi Adam Taro a réitéré l’engagement du gouvernement à accompagner les diverses initiatives entrant dans le cadre de la protection des enfants. D’ailleurs à l’en croire, la protection de l’enfant et la prise en charge des personnes du 3ème âge continue un volet crucial du Programme d’actions du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.