MoovInter

Bénin – Scandale du nouveau siège du Parlement : le PCB demande au gouvernement d’aller loin

C’est à travers un communiqué de presse rendu public ce mercredi 09 mai 2018 que le Parti Communiste du Bénin s’est prononcé sur le rapport de l’audit du nouveau siège du Parlement. Le parti a constaté que le gouvernement dans la présentation dudit rapport est resté à la surface des faits.

Ils estiment qu’il est important que les noms des auteurs de ce scandale soient rendus public comme le gouvernement sait bien le faire dans d’autres dossier qui, n’ont pas autant d’importance. Lire ci-dessous l’intégralité du communiqué de presse.

--- Publicité---

COMMUNIQUE DE PRESSE A PROPOS DE LA DIVULGATION DE L’AUDIT SUR LE DOSSIER DE CONSTRUCTION DU NOUVEAU SIÈGE DE L’ASSEMBLEE

Le peuple béninois a suivi avec attention le lundi 7 mai 2018, l’intervention au parlement du ministre du cadre de vie à propos du dossier de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale. Ce que le show à l’hémicycle même a révélé et qui ressort de l’audit du cabinet Quali-Consult, c’est la confirmation que nous sommes en face d’un gros scandale où des milliards de Frs CFA ont été détournés. Les révélations faites par ce rapport, illustrent comment des dirigeants s’amusent avec les deniers publics tandis que la majorité de la population végète dans la pauvreté.
C’est la première fois que le gouvernement procède à une présentation publique d’un rapport d’audit devant une structure concernée, à savoir l’Assemblée nationale. On doit également observer que la présentation ne révèle aucun nom des responsables impliqués dans ce scandale ; et tout ceci cache certainement des objectifs inavoués. Cela tranche avec les habitudes de ce gouvernement où l’on clame dans le rapport du Conseil des ministres même, les noms de directeurs d’école, pour un bidon d’huile manquant dans le stock de la cantine scolaire. Cela a donné lieu à des envolées lyriques de députés pour crier haut et fort à la nécessité de la lutte contre l’impunité et la corruption. Tant mieux.
Le Parti Communiste du Bénin qui a toujours prôné la lutte implacable contre la corruption, demande que la suite logique de ce rapport soit le jugement et la sanction des responsables.
Cela dit, le plus important pour le peuple et l’avenir de ce pays, c’est que la lutte contre l’impunité et contre le fléau de la corruption ne doit pas être sélective. C’est pourquoi nous avons toujours demandé que tous les audits soient révélés au peuple et que tous les scandales passés et actuels soient élucidés avec les noms des auteurs impliqués : affaires Machines agricoles, Ppea2, ICC-services, PVI, affaire Dangnivo, Maria-Gléta, Ravip Safran, Morpho-dys, Sodeco, mafia domaniale, achat du domaine abritant le logement du Ministère des affaires étrangères, OFMAS, achat de motos au ministère du cadre de vie, tous les marchés de gré à gré, etc.
Que les auteurs des scandales, passés et actuels soient jugés et sanctionnés !

Cotonou, le 9 mai 2018
Le Parti Communiste du Bénin

--- Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus