Bénin: le président Patrice Talon hors du territoire national depuis lundi

Le président Patrice Talon est depuis ce lundi 28 Mai 2018 hors du territoire national. Il s’est envolé en France pour prendre part à la Conférence de haut niveau sur la circulation des biens culturels et du patrimoine partagé au siège de l’Unesco le vendredi 1er juin 2018.

Le patrimoine culturel des peuples sera au cœur des discussions. « Circulation des biens culturels et patrimoine en partage: quelles nouvelles perspectives? » tel est d’ailleurs le thème retenu pour cette conférence internationale.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Restitution des Trésors pillés au Bénin: Patrice Talon évite le bras de fer avec la France [/su_heading]

A cette conférence internationale, le chef de l’Etat béninois, le président Patrice Talon qui fait du rapatriement des patrimoines culturels africains pour ne ps dire béninois, profitera de cette tribune pour réaffirmer son engagement et l’engagement de son pays à non seulement œuvrer pour le retour des objets royaux déplacés en Europe  au tant de la colonisation mais surtout pour les recevoir dans des conditions qui assureront leur pérennité.

En effet, à l’issue du conseil des ministres en sa session du mercredi 27 Juillet 2016 qui a approuvé une demande officielle de restitution des œuvres d’art emportés par le général Dodds en 1892 et aujourd’hui conservées dans l’hexagone.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Restitution des biens : Marie-Cécile Zinsou balaie la thèse de l’incapacité du Bénin à conserver son patrimoine [/su_heading]

Il s’agit de quelque 5 000 pièces, réparties dans plusieurs musées privés, mais dont la majorité appartient désormais aux collections du musée du quai Branly, à Paris. La concertation et le dialogue entre les nations, sur l’accès à ce patrimoine partagé, constituent autant d’enjeux, et l’Unesco en prend la mesure.

Bien que le chef d’état français, le président Emmanuel Macron ait accédé à la requête du Bénin lors de la récente visite officielle du président Talon en France, le chef de l’Etat béninois a ressenti la nécessité de ne pas manqué le rendez-vous de l’UNESCO pour marquer sa détermination de voir rapatrier les patrimoines royaux béninois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus