Bénin : la mère du député Atao raconte la scène du transfert de son fils à la prison civile

Le député Mohamed Taofick Hinnou séjourne depuis ce dimanche 13 mai 2018 à la prison civile de Cotonou. Il a été donc transféré du CNHU pour la maison d’arrêt suite au mandat de dépôt émis contre lui. Quelques minutes après l’opération de transfert, les proches de l’honorable ont dénoncé les conditions dans lesquelles l’intéressé a été emmené. Des conditions dignes d’un enlèvement selon ces derniers.

La mère du député Atao Hinnouho est revenue sur les circonstances du transfert de son fils à la prison civile. Selon les déclarations de cette dernière sur radio Soleil Fm, le député et aucun de ceux qui étaient dans la salle ne pouvaient pas savoir qu’il s’agit d’un transfert à la prison, car ceux qui sont venus le chercher ont fait croire qu’ils voulaient l’envoyer dans un autre hôpital.

“Ils ont commencé à le brutaliser pour l’emmener de force. L’honorable a résisté en prenant appuie sur le lit. Il a fait savoir, qu’il ne voudrait pas aller dans un autre hôpital, mais ils lui ont rétorqué qu’il doit nécessairement aller dans un autre hôpital. On en était là quand des policiers sont entrés, ils l’ont pris par les bras et sont sortis de la salle. On les a suivi dehors et c’est là que nous avions constaté qu’il a été embarqué dans un véhicule privé qui a pris la direction de la prison civile”, a-t-elle raconté.

Des déclarations qui semblent aller à l’antipodes de celles du Procureur de la République qui, a rassuré sur une chaîne de télévision que l’opération de transfert s’est passée dans les normes requises. A s’en tenir aux propos de la dame, son fils ne présente pas un état de santé pouvant lui permettre de rester en prison jusqu’au jour du procès.

5 commentaires
  1. Le lecteur exaspéré dit

    C’et une maman qui parle. On comprend. Mais SVP Laissez le Fils répondre de ses actes. Ici c’est le bien public. Gardez vos états d’âme mémé.

  2. Tonagnon dit

    Il pensait élire domicile a long terme a l’hôpital pour éviter la prison hein.. Et que diront les mamans des victimes des faux médicaments alors ?

  3. Ken dit

    Épargnez nous vos publications bidons. Si vous avez quelque chose contre Talon, allez y régler et collez nous la paix. Les autres personnes impliquées dans cette affaire ne sont elles pas en prison ? C’est toujours sur soleil fm que tous les aigris de la République vont déverser leur bile. Koiiiiii yan !!!!!

    1. Tata dit

      Ne soyez pas méchant. Une mère reste et demeure toujours une mère. Mettez-vous à sa place pour vivre un peu ce qu’elle ressent. Nous ne sommes pas dans un pays en guerre pour faire partir quelqu’un de son lit d’hôpital par force. Si vous pensez le contraire, Dieu est au dessus du pouvoir, car la basse classe qui est toujours écrasée à n’en point finir a son Dieu qu’elle appelle. Ne soyez pas pessimiste, vous avez votre tour chez le coiffeur.

  4. Philippe dit

    Ce qui est sur le pouvoir n’est pas éternel et il vas quitter un jour on verra dans ce pays ceux qui parlent comme des inconscients soit disant que Atao répond a ces actes le type a fait quoi rien du tout c’est la jalousie après Lehady ,Adjavon c’est Atao et les moutons nous parlent tous dans ce pays car il sont pour le gouvernement Dieu n’oublie jamais les pauvres

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.