Bénin-cour constitutionnelle : aperçu sur les 04 représentants de l’assemblée nationale

L’assemblée nationale a désigné au cours de la séance plénière de ce Lundi 14 Mai 2018  ses 04 représentants devant siéger  au sein de la 6ème mandature de la cour constitutionnelle. Ils ont pour nom Joseph Fifamin Djogbénou,  Razack AMOUDA, Rigobert AZON et Moustapha FASSASSI .

Mais qui sont réellement ces personnalités désignées par la représentation nationale  pour siéger les cinq prochaines années en qualité de sage de la cour constitutionnelle ? Lire ci-dessous un aperçu de leur profil et parcours.

  • Joseph Djogbénou: né le 20 Mars 1969 dans la commune d’Abomey (département du zou), Joseph Djogbénou est agrégé des Facultés de droit, droit privé et sciences criminelles, de l’université du Bénin, actuellement université d’Abomey Calavi. Avocat au barreau du Bénin, il créa le Centre de Recherche et d’Étude en droit et Institutions Judiciaires en Afrique (CREDIJ) dont il fut le directeur. Personnalité influente de la société civile, il fera sa migration en politique avec la création du parti politique « Conscience citoyenne » dont il deviendra le président d’honneur. Elu député de la septième législature à l’Assemblée Nationale du Bénin et  Président de la Commission des Lois de cette Assemblée, il sera nommé le 06 Avril 2016 comme ministre de la justice au sein du gouvernement du président Talon dont il est l’un des lieutenants lors de la campagne présidentielle de 2016.

 

  • Razack AMOUDA: juriste de formation et magistrat de carrière,  Amouda Razack n’est pas un inconnu sur la scène publique. Proche de l’alliance ABT, Razack Amouda a été toujours virulent contre le régime du président Thomas Boni Yayi  dont il a même exigé la démission  en 2011.Dans une interview qu’il a accordé en janvier 2011 à Guy Constant Ehoumi dans la « presse du jour », le magistrat  Razack Amouda face aux difficultés liées à la réalisation de la lépi, a demandé au président Thomas Boni de démissionner pour permettre au président de l’Assemblée nationale de conduire les élections qui seront prorogées de deux mois, le temps de réaliser une bonne Lépi. Très critique vis à vis de la cour constitutionnelle d’alors, Razack Amouda traitait la haute juridiction comme une seconde « chambre de parlement façonnant et taillant les lois tel que le veut le Prince entraînant le pays dans une pente glissante dont ils seront tenus responsables de toutes les déconvenues » avait affirmé en son temps la magistrat Razack Amouda.

C’est dire que celui qui est appelé à siéger au sein de la cour constitutionnelle n’avait pas faire de cadeau à ceux qui l’y ont précédé dans cette institution dans les années 2011. Face aux difficultés que généraient la lépi, il avait même demandé au peuple béninois de prendre ses responsabilités: « J’en appelle à toutes les forces vives des nations, pour qu’elles demandent, pour qu’elles exigent même du Chef de l’Etat sa démission pour l’intérêt supérieur de la Nation. » avait-il affirmé.

  • Rigobert AZON: ancien directeur général de l’organisation commune Bénin-Niger (ocbn), Rigobert Azon est sollicité dans le projet boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Dosso  en 2014 à cause de sa position administrative. A l’avènement du régime du président Patrice Talon, Rigobert Azon s’est montré très actif dans le milieu du pouvoir. Considéré comme un proche du groupe « PETROLIN », Rigobert Azon est pourtant soupçonné d’être l’une des personnes qui ont conseillé au président Talon les chinois pour la réalisation du projet boucle ferroviaire.  Connu pour sa compétence et sa technicité,  Rigobert Azon  est souvent à tort ou à raison  d’un vrai calculateur. Les cheminots le lui ont d’ailleurs reproché en le huant presque quand il quittait la tête de l’ex-Ocbn. Désigné comme personnalité par la représentation nationale, Rigobert Azon figurera parmi les autres sages de la cour constitutionnelle pour la prochaine mandature.
  • Moustapha FASSASSI: juriste de formation, magistrat et assesseur au Tribunal de Première Instance d’Abomey-Calavi, Moustapha Fassassi est visiblement celui qui est le moins connu au sein de l’opinion nationale. désigné comme juriste de haut niveau, il siégera parmi les six autres sages de la haute juridiction au cours de la mandature qui commencera le 06 Juin prochain.

 

PROMO EVENT BENIN WEB TV

21 mai 2018 - 27 mai 2018

  • féb 26, 2018 - mar 04, 2018
  • mar 05, 2018 - mar 11, 2018
  • mar 12, 2018 - mar 18, 2018
  • mar 19, 2018 - mar 25, 2018
  • mar 26, 2018 - avr 01, 2018
  • avr 02, 2018 - avr 08, 2018
  • avr 09, 2018 - avr 15, 2018
  • avr 16, 2018 - avr 22, 2018
  • avr 23, 2018 - avr 29, 2018
  • avr 30, 2018 - mai 06, 2018
  • mai 07, 2018 - mai 13, 2018
  • mai 14, 2018 - mai 20, 2018
  • mai 21, 2018 - mai 27, 2018
  • mai 28, 2018 - jun 03, 2018
  • jun 04, 2018 - jun 10, 2018
  • jun 11, 2018 - jun 17, 2018
  • jun 18, 2018 - jun 24, 2018
  • jun 25, 2018 - jui 01, 2018
  • jui 02, 2018 - jui 08, 2018
  • jui 09, 2018 - jui 15, 2018
  • jui 16, 2018 - jui 22, 2018
  • jui 23, 2018 - jui 29, 2018
  • jui 30, 2018 - aou 05, 2018
  • aou 06, 2018 - aou 12, 2018
  • aou 13, 2018 - aou 19, 2018
lun21
mar22
mer23
jeu24
ven25
sam26
dim27

27mai18 h 30 min21 h 00 minBénin - TEHILLAH Session 6 : une soirée exceptionnelle d'adoration

26mai20 h 30 min22 h 30 minBénin : Les Frères Guèdèhounguè en concert

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X