MoovInter

Belgique : la conférence de Kemi Seba devant les étudiants africains à Liège interdite

Prévue pour le dimanche 13 mai 2018 à la maison du peuple Grand ’Route de Liège en Belgique, la conférence de Kemi Seba, président de l’ONG Urgences panafricanistes, devant les étudiants africains a été interdite par les autorités.

Portant sur le thème : « Pourquoi la souveraineté populaire est l’enjeu politique de ce siècle », la conférence de presse de Kemi Seba devant les étudiants africains de Liège, selon les autorités belges, pourrait entraîner des risques de troubles à l’ordre public. Interdit d’entrée au Sénégal, en Guinée et en Suisse, Kemi Seba est interdit d’animer une conférence de presse en Belgique.

---Publicité---

« Pourquoi de simples discours politiques dérangent tant en haut lieux, des dirigeants occidentaux et africains ? Aurais-je du, plutôt que de me battre en Afrique pour la souveraineté de la terre Mère, prôner, l’intégrationisme des Afros en Occident ? (…) Aurais-je du ne jamais accuser la caste dominante financière qui est à l’origine de l’esclavage, qui détient les médias, finance les parties politiques et tient les rênes du capitalisme ? », s’est-il interrogé.

Pour Kemi Seba, ces interdictions sont loin d’émousser les ardeurs de l’ONG Urgences panafricanistes. « Ces interdictions ne nous font ni chaud ni froid. Elles attestent juste que nous sommes plus que jamais, sur la bonne voie… », a-t-il affirmé sur sa page Facebook. Il a saisi l’occasion pour lancer la mobilisation pour sa tournée anti impérialiste du 18 au 26 mai 2018 en Martinique.

---Publicité---

3 commentaires
  1. kinimami dit

    Vos conférences demeurent à l’égard des européens comme les tires de fers de lances.

  2. Lubin Faustin Abraham dit

    Si les Autorités Belges n’ont jamais rien fait aux Africains, alors, dites-moi pourquoi auraient-ils peur de ce que monsieur Kemi Seba va dire devant les étudiants Africains en Belgique ? Peut-être de ce qu’ils avaient fait au Grand panafricaniste, Monsieur Patrice Lumumba ? Merci.

    1. Gerard5567 dit

      Et le roi Léopold II de Belgique, tortionnaire du Congo au XIX e siècle ?

      De toute façon, connaissant bien la Belgique, je ne vois pas en quoi cette intervention de M. Seba aurait pu troubler l’ordre public.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Dans le Flux de l'actualité

People

Prince William: sa prétendue maîtresse, Rose Hanbury à deux doigts du divorce

Rose Hanbury, la prétendue maîtresse du prince William est de plus en plus désespérée et seule. Plus rien ne va pour elle depuis l'annonce de sa supposée liaison avec le prince William futur roi d'Angleterre. Au Royaume Uni, après les rumeurs sur…

Monde

Les États-Unis envoient des troupes au Moyen-Orient, l’Iran ne « veut pas la guerre »

Les Etats-Unis vont envoyer 1.000 soldats supplémentaires au Moyen-Orient. Dans le même temps, le président…

Nigeria: l’ONU condamne le triple attentat-suicide du 16 juin

Au Nigéria, le Secrétaire général a dans un communiqué condamné le triple attentat-suicide du 16 juin 2019. Le…

Nigeria – Triple attentat: l’ONU réagit

Dans un communiqué publié dans la soirée du lundi 17 juin 2019, le coordonnateur humanitaire des Nations unies au…

Égypte: l’ancien président Mohamed Morsi a été enterré

Mohamed Morsi est décédé lundi 17 juin pendant une comparution au tribunal. Il était emprisonné depuis sa…

L’arrestation violente d’une famille noire scandalise les États-Unis (Vidéo)

Une vidéo montrant l'arrestation musclée d'une famille noire par des policiers dans un parking de Phoenix il y a un…

États-Unis: Donald Trump lance officiellement sa campagne présidentielle

À la traîne dans les sondages, Donald Trump donne le coup d'envoi de sa campagne à la présidentielle de 2020 lors…

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus