Affaire Gassama: l’he Guy Mitokpè interpelle les dirigeants africains

UN JOUR, NOUS COMPRENDRONS MAIS CE SERAIT PEUT-ÊTRE TROP TARD…

La culture de la récompense, la tradition de la reconnaissance des valeurs et des compétences, voici quelques traits qui caractérisent également les Grandes Nations.
Depuis quelques jours la chronique est défrayée par l’affaire Gassama, du nom de ce jeune Malien de 22 ans qui a pris un risque incommensurable pour sauver un petit enfant qui risquait de tomber depuis les balcons du 4eme étage de l’immeuble où résident ses parents.
Depuis la diffusion de l’élément vidéo, je ne fais que la regarder et la revisualer. Monter quatre (4) étages d’un immeubles de six (6) ou sept (7) étages en 39 secondes, il faudrait franchement reconnaître que c’est un exploit physique exceptionnel. Ce petit bout d’ange qui tenait durement les appuies du balcon, a permis au monde entier de non seulement savourer la performance physique de Mamadou GASSAMA, mais également de faire savoir au monde entier qu’on peut être immigré clandestin et avoir un grand coeur.

Mais au delà de l’enthousiasme autour de ce brave jeune, je pleure pour mon continent. Nous sommes contents pour lui mais alors, nous devons pleurer pourtant pour notre continent.

La France vient de nous piquer un de nos meilleurs jeunes. Le Mali et les dirigeants Maliens, ainsi que tous les pays au sud du Sahara qui favorisent à cause de leurs mauvaises gestions la fuite des meilleurs , doivent revoir leurs copies.

La construction d’une grande Nation ou d’un grand continent se fait en mettant en exergue les meilleurs.
Sous nos yeux, les meilleurs sont recrutés tous les jours par les Grandes puissances.
L’exemple le plus parlant est la configuration de l’équipe de France de football.
Nos meilleurs sont délaissés au cours des concours, à cause de la corruption;
nos meilleurs ne sont pas bien rémunérés;
nos meilleurs sont stigmatisés;
Nos meilleurs ne sont pas récompensés…

La France vient de nous donner encore la leçon. Mamadou GASSAMA n’a certes aucune aptitude intellectuelle mais il a démontré un sens d’humanisme extraordinaire et un potentiel physique hors du commun.

Souvenons-nous du malheureux accident qui a eu lieu chez nous au Bénin, un mois de juillet, il y a de cela quelques années en arrière sur le pont de Porto-Novo. Après que le véhicule de transport en commun de 18 places est tombé dans le Lac, les pêcheurs présents sur les lieux auraient réclamé de l’argent avant d’aller à la rescousse des passagers du véhicule. Conséquence plusieurs morts et disparus.

Mais Mamadou n’a pas calculé le risque. Il a grimpé au péril de sa vie afin de sauver ce bout d’ange.
la France nous vole un champion parce que chez nous les champions n’ont aucune valeur.

Le désert du Sahara et la méditerranée sont devenus les tombeaux de beaucoup de jeunes d’exception à cause de notre vision erronée du développement.

Guy MITOKPE

1 commentaire
  1. ONWUZU JAMES dit

    MERCI HONORABLE, A CE JOUR LA JEUNESSE AFRICAINE CONTINUE DE SE BATTRE CONTRE LA FAIM. LES OCCIDENTAUX SONT EN QUÊTE DE LA RECONQUÊTE A LA PREMIÈRE PLACE DANS LE MONDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.