Renvoi de 50 « journalistes » ghanéens par l’Australie : Nana Akufo Addo sévit contre les faussaires

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il y a quelques jours, 50 journalistes ghanéens ont été renvoyés vers leur pays après une rocambolesque histoire de faux papiers. Ces présumés faux journalistes faisaient partie de la délégation ghanéenne qui devrait prendre part aux jeux du Commonwealth qui se poursuivent en Australie. Le président Ghanéen Nana Akufo Addo a condamné ce comportement de sa délégation et a décidé de punir les fautifs.

Nana Akufo Addo n’y est pas allé de mais morte ; il a fait suspendre de leurs fonctions plusieurs hauts responsables de son administration. Ainsi, le vice-ministre des Sports Pius Enam Hadzide, et le directeur général par intérim du Conseil national des sports, Robert Sarfo Mensah ont été momentanément congédiés en attendant les enquêtes pour situer les responsabilités.

“Cette décision a été prise à la suite des enquêtes préliminaires ouvertes en vue de déterminer les circonstances qui ont conduit à l’arrestation de soixante (60) Ghanéens, qui auraient tenté d’entrer en Australie sous de faux prétextes, lors des 21èmes Jeux du Commonwealth en cours”, ont expliqué les autorités dans un communiqué.

De plus, Nana Addo a demandé le rappel de certains membres de la délégation officielle en Aurtralie pour aider à compléter les résultats des enquêtes menées par le Département des enquêtes criminelles (CID) de la police. C’est dire toute l’importance qu’accorde le président à cette affaire qui ternie l’image du pays.

Des athlètes ghanéens doivent participer aux jeux du Commonwealth qui se déroulent en Australie. Alors qu’ils s’apprêtaient à entrer sur le territoire australien avec de fausses identités, athlètes ou journalistes, par le biais de la délégation du Ghana, environ 60 d’entre eux ont été démasqués et renvoyés immédiatement au Ghana.

Le président Nana Addo, assure que la lumière sera faite sur cette affaire et que les coupables seraient punis selon ce que requiert la loi en la matière.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X