gaetane

Bénin – Parlement : contexte et environnement du rapport d’activité d’Adrien Houngbédji

La période de référence (du 1er octobre 2017 au 31 mars 2018) du rapport d’activités du Président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, a été marquée par plusieurs événements socio-politiques.

Au plan politique, le Parlement a connu d’intenses activités et on a noté un regain d’intérêt de la classe politique béninoise, notamment dans la perspective de la réforme du système partisan au Bénin, dont plus personne ne doute de la nécessité.

Par ailleurs, on peut se réjouir de l’initiative de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB) en partenariat avec ENABIL (ex CTB), de revisiter l’arsenal juridique sur la décentralisation dont l’objectif, à terme, vise à doter le Bénin d’un code général des collectivités territoriales et à renforcer la stabilité au sein des Conseils communaux.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Philippe Noudjènoumè : « le peuple n’a pas de réels représentants à l’Assemblée nationale »[/su_heading]

Au plan social, la période a été perturbée par une série de crises sociales. Les travailleurs des secteurs de l’éducation, de la justice et de la santé ont déclenché des mouvements de grève qui ont pris des proportions dont toutes les parties prenantes ont pris conscience de la gravité sur l’économie et l’équilibre social.

C’est le lieu de saluer toutes les initiatives qui ont conduit à ramener les protagonistes à des négociations constructives ainsi que le sens patriotique de chacun. Il est à souhaiter que cette manifestation de la culture du dialogue soit maintenue et aboutisse à une baisse définitive de la tension sociale.

Il convient de remarquer que malgré les multiples dispositions qui ont été prises, des cas de conflits sanglants, voire mortels ont été enregistrés au cours de la période entre Peulhs bouviers transhumants et agriculteurs. La période sous revue a été également marquée par une volonté manifeste de la lutte contre l’impunité. La gestion des biens publics et le trafic des faux médicaments ont retenu le plus l’attention de nos compatriotes.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Non respect des décisions de la Cour : la repentance d’Adrien Houngbédji[/su_heading]

En ce qui concerne la mise en œuvre du Plan stratégique de développement et de modernisation de l’Assemblée Nationale, outre la poursuite des actions visant l’amélioration et la modernisation des conditions de travail, deux projets majeurs ont connu une avancée notable à travers des séminaires, aux titres de l’axe stratégique n°9 (équité du genre) et de l’axe stratégique n°1 (réforme du système partisan), lesquels ont permis d’élargir le débat et de recueillir des propositions et contributions de qualité qui ouvrent la voie à une concrétisation de ces initiatives parlementaires.

Au plan diplomatique, la période a été marquée par la visite au Bénin de la Directrice Générale du Fonds Monétaire International, le rôle de médiation confié au Président de la République dans la crise togolaise par ses pairs de la CEDEAO, la rencontre du Chef de l’Etat avec son homologue français et la nomination de notre compatriote Me Reine Alapini Gansou en qualité de juge à la CPI.

La diplomatie parlementaire n’a pas été du reste. Ainsi,faisant suite à notre invitation, la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, a rendu une visite à notre Parlement et délivré, à l’occasion, un message fort apprécié devant la Représentation nationale. Elle a salué le rôle pionnier du Bénin dans le mouvement de démocratisation en Afrique francophone, ainsi que son engagement constant en faveur des droits et des libertés fondamentales.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin : le député Guy Dossou Mitokpe prend à contre pied le Président Adrien Houngbédji[/su_heading]

C’est dans cette rubrique, et au titre du positionnement de notre Parlement, qu’il faut ajouter l’honneur qui a été fait à notre Parlement de solliciter son Président pour conduire du 14 au 18 octobre 2017 à Saint-Pétersbourg en Russie, les travaux de la 137ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP), qui ont connu l’élection de deux parlementaires béninois à des postes de responsabilité au sein de l’organisation.

Au plan sécuritaire, il est à déplorer une recrudescence des braquages, de violences, des actes de banditisme et de la cybercriminalité aggravés par des crimes dits « rituels ». Au plan parlementaire, on peut noter le vote de la loi des finances exercice 2018, et d’importantes lois ayant un impact sur l’environnement socio-économique de notre pays, sans oublier la recomposition intervenue au sein des groupes parlementaires.

Au cours de la période, le Parlement a été éploré par le décès subit, le samedi 27 janvier 2018, du député Janvier DONHOUAHOUE. Les hommages dus à son rang lui ont été rendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus