Bénin – gestion foncière de Cotonou :  Emile Houndéladji fait le point des dossiers bouclés (vidéo)

Démarrée le jeudi 18 avril 2018, la deuxième session ordinaire de la Commission de gestion foncière de la ville de Cotonou a pris fin dans la soirée de ce jeudi 19 avril 2018. C’est le maire par intérim de la ville de Cotonou Isidore Gnonlonfoun qui a lancé les travaux de cette session ordinaire au titre de l’année 2018.

Cette deuxième session ordinaire a été consacré à l’évaluation du PTT du trimestre écoulé et à l’examen de certains dossiers importants.  Selon  le point fait par Emile Houndéladji , Président de la Commission de gestion foncière de la ville de Cotonou au terme des travaux aux micros de Bénin Web Tv,  plusieurs dossiers ont été étudiés conformément a l’article 15 du décret d’application de la loi portant Code foncier et domanial en République du Bénin.

En effet, la commission a effectué plusieurs descentes sur le terrain pour corroborer les informations contenues dans les dossiers à elle affectée par le maire. Aussi, a t-elle finalisé et adopté le rapport d’activité en attente . Pour Emile Houndéladji, la commission  a enfin étudié plusieurs dossiers dont le dossier de mise en bail d’un domaine sis à Tori Bossito appartenant à la mairie de Cotonou, le dossier de dédommagement des collectivités Azangbé dont leur domaine a fait objet expropriation par l’Etat qui y a installé le Ceg « Le Lac ». Aussi, a t-il indiqué sans langue de bois que pour insuffisance d’informations, certains  dossiers n’ont pas pu être bouclé alors que d’autres, ont connu un dénouement heureux et seront soumis à l’appréciation du maire.

Retour sur la CoGef

Pour rappel, le maire intérimaire de la ville de Cotonou Isidore Gnonlonfoun a procédé le vendredi 06 octobre 2017 à l’installation officielle des membres de la Commission de gestion foncière de la ville de Cotonou. Composée de 11 membres, ladite commission est  dirigée par un bureau de 5 membres, avec à sa tête le président de la Commission permanente du Conseil municipal chargé des affaires domaniales et environnementales, Emile Houndeladji. Cette  composition hétérogène a pour objectif de privilégier une approche inclusive dans la prévention et la gestion des conflits fonciers et domaniaux dans la capitale économique du Bénin qu’est la ville de Cotonou.

Il est à noter que cette commission qui assiste le maire en lui faisant des propositions  pour une meilleure gestion des affaires domaniales et foncières dans la commune de Cotonou, regroupe en son sein des représentants de la société civile, des sages et notables, des associations de développement, des juristes, des cadres de l’administration municipale ainsi que des élus municipaux de la ville.

[add_eventon_wv show_et_ft_img="yes" ux_val="4" event_order="DESC" ]

1 commentaire
  1. Rocard dit

    Bonjour la presse concernant la gestion des foncière que les enquêtes aillent au fond car j’aurais aussi Paris que la maire de a un domaine dans la commune de sèmè kpoji précisément entre sèkanji et pk10

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus