Bénin – crime rituel: la confrérie “Houindogninou” défend le vodoun

 Mis dans le banc des accusés de la recrudescence des crimes rituels et sacrifices humains, les gardiens du temple des religions endogènes montent de plus en plus au créneau pour tenter de laver l’honneur de leur religion.

C’est cette posture de défense de la religion vodoun qu’enfourche Dah Vigan Godjo, président de la confrérie “Houindogninou” qui s’insurge contre l’opprobre jetée contre la religion vodoun qui, loin d’être ce que les gens pensent, est une religion de paix, affirme t-il. Le président de cette confrérie ne comprend pas le parallélisme qui est fait entre la recrudescence des crimes rituels et sacrifices humains et la religion vodoun. A l’en croire, le vodoun n’a rien de commun avec le sacrifice humain.

C’est donc pour dénoncer ce qu’il appelle une confusion dans les esprits que le président de la confrérie “Houindogninou” a organisé à Abomey le vendredi 13 Avril dernier, une conférence publique pour dénoncer l’opprobre qui est jetée sur sa religion.

Au cours de sa conférence de presse, Dah Vigan Godjo dénonce l’amalgame qui est fait entre les adeptes du culte vodoun et “les criminels” qui s’adonnent aux sacrifices humains. Selon lui, personne ne peut manipuler le vodoun, le soumettre pour obtenir des avantages. “Nous adepte du vodoun demeuront très inférieur au vodoun et ne pourront prétendre le manipuler pour nos intérêts” précise t-il avant de condamner les crimes rituels.

Des affirmations qui contrastes fortement avec la conviction d’une certaine opinion publique qui estime que l’érection d’un vodoun nécessite obligatoirement l’enfouissement d’un organe humain et que le vodoun ne fait que ce qui lui est dit et sans discernement.

Il semble donc que la meilleure lutte à mener pour laver la dignité du culte vodoun et attester aux yeux de l’opinion que le vodoun est une religion de paix sociale est la lutte sans merci contre les criminels qui s’adonnent aux crimes rituels et faire davantage la lumière sur les pratiques des couvents. Cette lutte ne peut efficacement être menée que par les adeptes du culte vodoun au nom de l’honneur de leur religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus