Bénin – Conclave de Djeffa : Boni Yayi explique ses gouttes de larmes

Le samedi 14 avril 2018, le village de Djeffa a été la capitale des forces politiques de l’opposition et de hautes personnalités politiques du pays. Dans le rang des personnalités présentes, il y a l’ancien Président de la République, Thomas Boni Yayi qui a marqué cet événement pour avoir coulé des larmes.

En effet, l’homme du changement et de la refondation n’a pas pu s’empêcher de verser des larmes au moment de quitter les lieux, les dernières salutations entre lui et Sébastien Ajavon suivi de la réaction de la foule qui l’entourait ont contribué à cet état d’âme. Loin d’être une comédie, Boni Yayi donne le sens de ses pleures au lendemain de l’événement.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi : Bénin – Conclave de Djeffa: Boni Yayi donne les raisons de sa présence[/su_heading]

Dans un message rendu public ce dimanche 15 avril 2018, l’ancien Président de la République a fait savoir que ses gouttes de larmes sont le signe d’une honte.

« Mes gouttes de larmes, vraiment non préméditées et loin d’une comédie, état d’âme d’un ancien Président qui s’accuse aussi,… Je dis bien mes larmes sont le signe d’une honte, d’un regret et d’une alerte face au drame qui nous guette sans le consensus du processus électoral en cours… Ces pleures partagent en même temps les souffrances de ce peuple et de cette jeunesse.», a-t-il clarifié.

Taxé de comédien suite aux  larmes versées, Boni Yayi vient ainsi de répondre à ses détracteurs en révélant le vrai sens qu’il faille donner à son geste spontané et inattendu. Pour lui, la situation sociopolitique actuelle du pays a atteint un niveau critique. C’est pourquoi il a appelé les différentes forces politiques et sociales à se mettre ensemble pour sauver ce qui peut l’être encore.

5 commentaires
  1. Godaid dit

    Ce mec n’a rien compris, il continu à vouloir se faire comprendre d’une erreur et d’une honte approuvée. Dite lui qu’il n’a rien à apprendre à qui que ce soit, rien à vendre, et rien à proposer si ce n’est de la vengeance. Dite lui de laisser la jeunesse ou elle est, car lui il n’est plus jeune mais un moribond, un pied dans la tombe et l’autre au dehors qui en son temps à laissé moisir cette même jeunesse. Dite lui que juste son passé à la tête de ce pays nous l’avons encore en mémoire, la ruse et la rage ont été la ligne directrice de sa gouvernance pendant 10ans. Aujourd’hui loin d’être sournois, l’ont avoués, s’en sont inspiré et le lui applique dans gêne. La tasse lui est difficile à avalé, il n’en serait autrement. Dite lui, que ce pays lui a t’en donné, il avait la possibilité de changer les choses, mais hélas. Dite lui, ni ses pleures, ni leur rencontre, ni ses discours n’y changeront rien et rien. 5ans pour Talon et bientôt 7 ans en plus ça sera sous ses yeux et il n’y pourra rien et rien. Dite lui qu’il n’est pas Obama, il en n’est très loin.

  2. tonagon dit

    Statistiquement, ses comédies font partie de ses stratégies pour conduire ses bases besognes.

  3. Agnidé dit

    Yayi est un menteur c’est pas lui même qui nous amener le kao ici c’est un vrai comédien je vous jure c’est comme ça il est s’il boire lui veux encore tromper qui dans ce pays icc ici Yayi n’aime pas du tout le Bénin je vous jure

  4. h dit

    Sacré comédien.Il aime se donner en spectacle.qu’il arrête ça.on sait tous qu’il a râté sa carrière de comédien.ne nous laissons pas distraire

  5. The Atlantean dit

    Des larmes de crocodile rien de plus.
    Si le garçon de Tchaourou avait la moindre idée des “souffrances de ce peuple et de cette jeunesse”, il aurait pu durant son administration bât vents et marées pour faire sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve aujourd’hui.
    Thomas Boni Yayi avait littéralement mis le pays en faillite. Thomas Boni Yayi avait littéralement hypothéqué le pays en empruntant des millions et millions pour ne pas dire des milliards de francs cfa auprès des banques des quatre coins de l’Univers. Qu’avait-il accompli sur le territoire avec tous ces emprunts?
    Quelqu’un devrait lui offrir pour ses larmes un panier au lieu d’un mouchoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus