Thérèse Wahounwa : “personne ne sait où va le pays; ce beau pays qui fait notre fierté”

Les membres du  Mouvement des Femmes pour la Liberté au Peuple et le Progrès Social (MFLPP) de Mathurine Sossoukpè et le Comité national des revendeurs, vendeurs et artisans du Bénin (Conarab) de Wahonwa Thérèse étaient face à la presse ce jeudi  29 Mars 2018 à la Bourse du travail de Cotonou.

La situation socio économique du pays était au menu des échanges. Pour Mathurine Sossoukpè et Madame Thérèse Whounwa, le Bénin est entrain d’être conduit dans le mur  et il urge que les femmes se lèvent pour trouver des solutions hardies aux problèmes actuels du pays.

Mais avant d’aller dans le vif du débat, les deux amazones ont planté le  décor de cette rencontre qualifiée d’une assemblée générale pour faire toucher du doigt aux gouvernants la dégradation avancée de la situation sociale dans le pays. La rencontre vise également à mettre la pression sur le chef de l’Etat afin qu’il mette un terme aux grèves qui secoue le système éducatif, à prendre des mesures pour faire diminuer la tension sociopolitique, à améliorer les conditions de vie des femmes et des travailleurs.

Et pour y arriver, les femmes entendent faire feu de tout bois pour infléchir la position du gouvernement. “Nous allons utiliser tous les moyens que la constitution nous offre. La gamme supérieure est la désobéissance civile” avertissent t-elles.

A les croire, le chef de l’Etat qui a eu le privilège absolu et historique d’être gratifié de  l’honneur de se faire désigner le premier citoyen n’a pas su mériter cette confiance qui a été placée en lui.

Selon elles, toutes les promesses faites au peuple sont restées vaines. Aujourd’hui le peuple se trouve déçu et meurtri au point où il n’est aisé de prédire de rien dans ce capharnaüm  dans lequel on nous  a ingénieusement entraîné avec le risque d’un naufrage politique qui menace tel un épouvantail.

Pour les deux conférencières, le Bénin est dans une situation d’alerte maximale et les populations ne savent plus où donner de la tête. “Personne ne sait où va le pays; Ce beau pays qui faisait notre fierté est tout simplement en ruine, du fait du comportement de ses dirigeants“. Les conséquences de cette forme de gouvernance; à en croire les conférencières sont ce dont nous sommes tous témoins: la disparition de personnes, le trafic d’organes humains et les sacrifices et rituels humains. Une situation dramatique, chapotée par une mauvaise gouvernance endémique avec son lot de scandales.

“Comment se lever pour éviter une année blanche ? Comment faire pour que le Bénin ne sombre pas dans le désastre ? Que dire au gouvernement pour qu’il s’occupe de la sécurité des citoyens et surtout des plus petits enfants ? ” telles sont quelques unes des questions auxquelles les femmes qui ont fait massivement le déplacement de la Bourse du Travail sont invités à y réfléchir.

Au terme de cette assemblée générale; deux marches de protestations sont projetées, une sur la préfecture de Cotonou pour aller mettre en garde Modeste Toboula pour ses dérives et la seconde sur la présidence de la république pour manifester leur colère face à la situation sociale, politique et économique peu reluisante.

6 commentaires
  1. Ken dit

    Pourquoi ne pas chercher à rencontrer le chef de l’État au se mettre en rébellion contre l’ordre établi.?? Plus rien ne serait comme avant. Mme Wahounwa doit savoir que les temps ont évolué. Nous ne sommes plus au temps des communistes. La preuve, le pcb n’a pu élire un seul conseiller local depuis des lustres. Le bas peuple qu’ils prétendent défendre ne les font même pas confiance….

  2. Emmanuel AHOUDJI dit

    Le Benin est devenu un pays ou tout le monde se plaint.Le chef de l’Etat doit prendre ses responsabilites pour sauver les differents secteurs vitaux d’activites .Aussi doit-il ejecter de son gouvernement Joseph DJOGBENOU,l’homme du mercredi rouge.

  3. Vivenou dit

    Toujours des querelles de personnes! on vous dit que c’est dans nos têtes que tout est déjà rongé et viriucé!
    pendant que plusieurs personnes se mettent dans ce carcan infernal de plaintes, d’autres s’en sortent sans l’appui d’aucun politicien ou du soi-disant l’Etat!

    Prenez l’exemple sur un groupe ou une classe: ceux qui se plaignent le plus souvent, ne sont jamais devant les autres, parce qu’ils perdent leur temps et leur énergie à se plaindre pendant que les autres avancent.

    Si l’espoir de changer nos têtes est perdu pour nous, de grâce, enseignons-le aux enfants afin que ceux-ci sauvent au moins l’honneur dans une Afrique qui se plaint de faim alors qu’elle a à manger partout; une Afrique qui se plaint de soif, alors qu’elle a l’eau presque partout; une Afrique qui se plaint d’être dans le noir et de ne pas avoir l’énergie nécessaire pour s’industrialiser, alors qu’on l’appel le Continent du Soleil, sans oublier les immenses ressources énergétiques du sous-sol, notamment Uranium, Charbon, cobalt, etc., etc..

    En Amérique, un individu à lui seul, a mis en place des centaines de kilomètres de drainage d’eau jusque dans un désert et nourrit aujourd’hui 80% des américains. Et des exemples du genre sont légions!

    Deux personnes sont mises en compétition dans une course, l’un se met à se plaindre de l’état caillouteux du terrain tandis que l’autre, reste concentré et a les yeux rivés sur l’objectif personnel à atteindre; lequel des deux réussira?

    On n’a pas besoin d’une école pour changer nos têtes, il suffit de prendre conscience des aberrations que nous perpétuons à chaque fois!

  4. Norbert OKE dit

    Votre commentaire Plaise au ciel que les gouvernants actuels soient gueris de leur surdité en cette veille de la résurrection du Christ pour que chaque béninois et béninoise retrouve la quiétude

  5. Hogbonouto dit

    Honte à vous Mme! PCB de merde. Vous êtes présidente de quelle association de femmes et on vous a invité au palais et vous avez refusé. Vous vous trompez d’époque. Allez vous cacher et laisser le gouvernement faire son travail. Si vous pensez faire mieux, allez demander le suffrage du peuple. Honte à vous!!!

  6. Je crois dit

    Merci pour votre belle réponse.
    Cette dame comme ses pairs se trompent d’époque. le Pcb n’aura que le pouvoir de la diversion dans ce pays.Qu’ils aillent se mettre à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus