ESMT Sénégal

Bénin – sortie médiatique du parti fcbe: quatre sujets ont été à l’ordre du jour

Le parti des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) a tenu ce mardi 13 mars 2018, un point de presse sur l’actualité nationale et sous régionale. Quatre sujets ont été abordés au cours de cette sortie médiatique.

Situation sociopolitique tendue du Bénin, lynchage médiatique de l’ancien Président Thomas Boni Yayi, répression de la dernière marche du Front pour un sursaut patriotique (Fsp) à Cotonou et l’attentat survenu au Burkina Faso le 02 mars dernier. Tels sont les points qui étaient au menu de ce point de presse du parti Fcbe.

Sur la question relative à a tension sociale qui dure depuis plusieurs mois, le parti des Forces cauris pour un Bénin émergent estime que cette aggravation de la crise est le résultat de la ruse du régime de la rupture qui a pris l’initiative de voter des lois « scélérates » pour réduire la liberté d’expression des travailleurs.

Le parti Fcbe a rappelé au chef de l’Etat qu’il a promis dans son projet de société, pendant la campagne électorale, de travailler à dévaloriser la fonction  en touchant au statut particulier des enseignants. Les Fcbe se désolent du fait que l’essentiel de l’administration soit paralysée du fait de l’inconséquence du régime.

Pour une sortie rapide de la crise, les Fcbe ont lancé un nouvel appel aux parties impliquées dans les discussions afin qu’elles mettent la République au-dessus de tous les autres intérêts afin de trouver un modus vivendi.

Le deuxième point abordé au cours du point de presse est le lynchage médiatique dont serait objet l’ancien Président de la République et président d’honneur du parti fcbe de la part des soutiens du pouvoir.

A en croire le porte parole des Fcbe, le gouvernement, au lieu de travailler à résoudre les tensions sociales, s’intéresse au lynchage d’une personnalité qui a pourtant beaucoup donné pour son peuple. Le parti Fcbe s’indigne contre les affabulations évoquées par les membres du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp) lors de leur rentrée politique du 06 mars et invite le chef de l’Etat à « mieux discipliner » sa troupe.

La marche du Front pour un sursaut patriotique (Fsp) du 09 mars dernier a été évoquée au cours dudit point de presse. Le parti Fcbe s’insurge contre la répression de cette marche sur instruction du préfet du département du Littoral. Le parti Fcbe invite de ce fait toutes les organisations de la société civile et des partis politiques à doubler de vigilance pour la préservation des libertés d’expression et surtout individuelles constitutionnellement reconnues.

L’attentat survenu au Burkina Faso le 02 mars dernier n’a pas échappé aux conférenciers qui ont adressé leurs condoléances au peuple burkinabé et à leur Président. Les FCBE estiment que la question de la sécurité dans la sous-région doit être prise avec beaucoup plus de sérieux par les différents pays et la force G5 sahel.

17 décembre 2018 - 23 décembre 2018

  • sep 24, 2018 - sep 30, 2018
  • oct 01, 2018 - oct 07, 2018
  • oct 08, 2018 - oct 14, 2018
  • oct 15, 2018 - oct 21, 2018
  • oct 22, 2018 - oct 28, 2018
  • oct 29, 2018 - nov 04, 2018
  • nov 05, 2018 - nov 11, 2018
  • nov 12, 2018 - nov 18, 2018
  • nov 19, 2018 - nov 25, 2018
  • nov 26, 2018 - dec 02, 2018
  • dec 03, 2018 - dec 09, 2018
  • dec 10, 2018 - dec 16, 2018
  • dec 17, 2018 - dec 23, 2018
  • dec 24, 2018 - dec 30, 2018
  • dec 31, 2018 - jan 06, 2019
  • jan 07, 2019 - jan 13, 2019
  • jan 14, 2019 - jan 20, 2019
  • jan 21, 2019 - jan 27, 2019
  • jan 28, 2019 - fév 03, 2019
  • fév 04, 2019 - fév 10, 2019
  • fév 11, 2019 - fév 17, 2019
  • fév 18, 2019 - fév 24, 2019
  • fév 25, 2019 - mar 03, 2019
  • mar 04, 2019 - mar 10, 2019
  • mar 11, 2019 - mar 17, 2019
lun17
mar18
mer19
jeu20
ven21
sam22
dim23

08nov(nov 8)0 h 00 min26dec(dec 26)0 h 00 minBénin: 1ère édition du salon du bébé et le village des enfants

1 commentaire
  1. Agnidé dit

    Vous êtes comment le pays n’a aucun problème c’est une crise sociale autant de yayi c’était osi passer comme ça donc cela ne veut rien dire OK pour discipliner les troupes bmp je suis d’accord avec ça au moins de respect pour un ancien président y a bien et belle la liberté au Bénin tout le monde écrit faire ce qu’il veut donc ne compare pas le Burkina et le Bénin c’est faux vous voulez marcher on vous demande de marcher ne passer pas par ici c’est tout est qu’il y a un problème dans ça la démocratie beninoise est toujours debout arrêté de faire des sorties bête comme le peuple voir tout

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus

X