MoovInter

« Qui sème le vent récolte la tempête… », l’adresse de Naomie Azaria à Talon

Face à la détermination des enseignants à maintenir leur mouvement de grève et à ne pas  reprendre le chemin des classes, le gouvernement du président Patrice Talon montre sa fermeté et brandit la menace de constater l’abandon de classe.

Face à cette position du gouvernement qui fait radicaliser celle des grévistes, Madame Naomie Azaria, un ancien ministre de l’ancien président Thomas Boni Yayi estime que ce qui se passe aujourd’hui n’est que le retour de l’ascenseur. Lire ci-dessous son analyse.

--- Publicité---

Naomie Azaria sur la décision de radier les enseignants grévistes:

Brandir l’argument d’une grève illégale jusqu’à menacer de radiation,
C’est malheureusement la nouvelle qui défraie la chronique depuis hier.
Nous avons encore la mémoire fraiche. Qu’il vous souvienne qu’il y a quelques années seulement, certains membres du gouvernement actuel et un groupuscule de personnes mal intentionnées, suffisamment éloquents et très habiles ont manipulé les populations, organisé et financé des marches de protestation à longueur de journée. Arborant leur couleur rouge, ils ont manipulé les populations et donné du fil à retordre au gouvernement d’alors, jusqu’à une paralysie totale de plusieurs secteurs de la société.

Remontant plus loin, nous pourrons évoquer le cas de l’année 2014, avec son lot de problèmes, qui s’acheminait vers une année blanche à cause d’une grève dévastatrice dans le secteur de l’éducation. Ces mêmes personnes ont également, toujours selon eux, lutté à la restauration des droits acquis et des libertés fondamentales.

Mais ils ont oublié que la roue tourne. Ils se sont malheureusement ou heureusement, retrouvés aujourd’hui de l’autre côté, et l’histoire s’est répétée. Qui sème le vent récolte la tempête dit t-on. Comme un effet boomerang, leur lancer leur est revenu intact. Mais en ayant soin de leur taper dans la figure. Crise économique, corruption, injustices, impunité, violation de la constitution, sont notre lot quotidien mais ils n’en sont guère inquiétés. Exaspérées, les populations ont fini par réagir. Denis DIDEROT pouvait dire: <<Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au delà de ces limites, c’est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte>>. Cette révolte du peuple se traduit malheureusement par les grèves auxquelles nous assistons.

A en croire leur propos aujourd’hui, les grèves ne remplissent pas les conditions exigées. Mais j’ai envie de leur poser quelques questions. Si la grève est illégale, pourquoi le gouvernement a t-il entreprit une série de négociations avec les centrales et confédérations syndicales? Savaient-ils que la grève, dans les conditions que nous connaissons était illégale ? Savaient-ils que la radiation, qu’il brandissent aujourd’hui comme arme aurait pu être également utilisée contre eux avant d’avoir encouragé et financé les grèves qui ont créé toute sorte de problème au gouvernement d’alors ? Certainement pas. Sachez en tout cas que le peuple n’est pas dupe. Tôt ou tard, il finit toujours pas crier son ras-le-bol.

Naomie AZARIA HOUNHOUI

 

--- Publicité---

6 commentaires
  1. Azanhouan dit

    Hahahaha celle-là dont l’audit de sa gestion est en cours se permt aussi de parler Mon pays est à terre car une femme d’origine burkinabe,fait ministre chargée des marches de soutien et prières, membre de la chapelle religieuse de qui vous savez, veut donner de leçon à ses ex amants

    1. Ayidé Ogbon dit

      Votre commenta
      vous pensez que les audits diligentées contre x ou y soit il opposant empêcheront la dénonciation d’un pouvoir aussi incapable brutal et cruel? vous vous trompez le peuple s’était trompé de choix et criera toujours son ras le bol.

  2. AIGBEDE Jule dit

    La preuve des déclarations.

  3. Nini dit

    Elle se protège pour qu’au moment opportun on crie acharnement à cause de son intervention politiciens connaît moyen au moment deh

  4. Bono dit

    Azaria tente deja une fuite en avant, histoire de se preparer pour ses prochaines tribulations avec la justice. Elle sollicite ainsi le soutien du peuple à crier le moment venu ACHARNEMENT! Personne ne criera ce vain mot car lheure de rendre gorge a sonné.

  5. BOCO Stéphane dit

    Sachez juste que plusieurs personnes dans le pays soutiennent toujours le président, votre tapage finira par s’estomper car le peuple ouvre les yeux et désormais nous ne sautons plus sur les situations mais on prend le temps de les analyser. Si vous croyez soulever les gens pour rendre la pareil à TALON vous vous foutez le doigt dans l’oeil et vous répondrez tous de vos actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus