gaetane

Kenya : Nairobi et plusieurs autres régions touchées par de fortes pluies

De nombreuses régions du pays ont été touchées par des averses inhabituelles qui ont provoqué des perturbations dans les déplacements. Bien que le Kenya chevauche l’équateur, ce n’est pas un pays particulièrement humide. La ceinture intertropicale de nuages ​​qui passe sous la pluie passe rapidement à travers le pays, généralement en avril et à nouveau en octobre.

Ces pluies sont connues comme les moussons du Nord et du Sud respectivement. Parce que ces bandes de pluie passent sur de vastes étendues de terre avant d’atteindre le pays, les précipitations sont généralement plus faibles que ce à quoi on pourrait s’attendre dans un pays équatorial. Peut-être que c’est tout aussi bien, puisque 22mm de pluie, soit environ un tiers du total habituel de mars, a suffi pour provoquer des inondations importantes à Nairobi samedi.

L’inondation a été sans aucun doute aggravée par l’état du système de drainage de la ville, qui subit une pression croissante à mesure que l’urbanisation se poursuit et que la population continue d’augmenter. Les autorités de la ville étaient apparemment mal préparées pour les embouteillages, les ronds-points inondés, malgré les avertissements de fortes pluies imminentes avancés par le département météorologique du pays.

Pluie dévastatrice pourtant bienvenue

D’autres régions ont été touchées par des pluies encore plus abondantes. Embu, à 110 km au nord-est de Nairobi, a enregistré 70 mm de pluie. Juste au nord-est d’Embu, dans le sud de Tharaka, une femme et ses deux fils adolescents ont été tués par un coup de foudre alors qu’ils cherchaient un abri contre la pluie.

Les météorologistes pensent que l’arrivée précoce des pluies, qui ont également frappé la Tanzanie, est le résultat de l’oscillation de Madden-Julian, un système dépressionnaire se déplaçant vers l’est qui transporte les nuages ​​et la pluie autour des régions tropicales pendant 30 à 60 jours. .

Les averses devraient se poursuivre à travers le pays dimanche, mais le temps plus sec reviendra plus tard dans la semaine. Malgré les inconvénients causés par les inondations, de nombreuses personnes ont accueilli la pluie, alors que le pays reste en proie à une sécheresse. Pas plus tard que le mois dernier, le gouvernement a déclaré une urgence de sécheresse nationale dans 23 des 47 comtés.

L’insécurité alimentaire affecte actuellement 2,7 millions de Kenyans, donc toute pluie pour aider la production agricole est la bienvenue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus