Commission de la Cedeao : Marcel de Souza cède son fauteuil à Jean-Claude Brou

A la faveur d’une cérémonie fort-simple ce 1er mars 2018 à Abuja, au Nigéria, le béninois Marcel de Souza a cédé son fauteuil du président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) à son successeur, l’ivoirien Jean-Claude Brou.

Après près de deux ans passés à la tête de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza a fait le point des avancées enregistrées par l’institution au cours de son mandat.

[su_heading size=”17″]A (re)lire aussi : Diplomatie – CEDEAO: le Bénin trouve un remplaçant pour Marcel de Souza [/su_heading]

A ce titre, il a énuméré la poursuite de la réforme institutionnelle de la Cedeao; le renouvellement des engagements des Etats membres pour la création de la monnaie unique de la Cedeao à l’horizon 2020 ainsi que la poursuite des projets de construction d’un nouveau siège pour la Commission.

Marcel de Souza a également mentionné le renforcement de l’harmonisation des politiques macroéconomiques et d’intégration monétaire; la signature de l’accord d’association avec la Mauritanie; le remboursement des dettes et l’amélioration de la solvabilité, de la crédibilité et de l’image de la Commission; l’adoption et le lancement du Code d’éthique et de déontologie de la Cedeao ; la rationalisation des charges.

[su_heading size=”17″]A (re)lire aussi : Développement dans l’espace Cedeao : Marcel de Souza honoré au Burkina Faso[/su_heading]

Pour le nouveau président de la Commission de la Cedeao, Jean-Claude Brou, les défis à relever par l’institution portent entre autres sur les attentes des Etats membres dans les domaines économique, social et humain ; la cohérence des actions pour plus d’efficacité dans leur mise en œuvre ; l’assainissement de l’environnement des affaires pour soutenir et financer les infrastructures, l’industrialisation, l’agriculture et l’économie.

[su_heading size=”17″]A (re)lire aussi : Monnaie unique Cedeao : le Nigéria doute de la bonne foi des pays francophones[/su_heading]

« La rigueur dans la gestion opérationnelle et financière des ressources de la Cedeao ; l’amélioration du mécanisme du prélèvement communautaire dans sa mise en œuvre pour assurer la stabilité financière des institutions communautaires ; la performance du personnel de la Cedeao constituent aussi d’autres défis à relever », a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus