MoovInter

Pourquoi le combat de Kemi Seba est-il vital pour l’Afrique ?

Première réserve de ressources naturelles au monde, l’Afrique est apprivoisée par les puissances économiques occidentales. Mais depuis quelques années, l’activiste politique, Kemi Seba, s’est engagé dans la lutte viscérale et vitale pour l’autodétermination du continent africain.

Sous l’impulsion de l’ONG Urgences panafricanistes qu’il préside, Kemi Seba a démocratisé le débat sur la souveraineté africaine. Depuis Thomas Sankara, aucun jeune africain n’avait réussi à faire bouger les lignes sur la question de la souveraineté des peuples africains et susciter autant d’espoir auprès de la jeunesse africaine.

--- Publicité---

Avec plus de 250 millions d’habitant âgés de 15 à 24 ans, l’Afrique a la population la plus jeune au monde. Ce poids démographique de la jeunesse africaine est sans doute révélateur de l’importance de ses besoins et de ses droits en matière d’éducation et de formation, d’emploi et d’intégration dans le processus de développement. Des besoins et des droits insuffisamment satisfaits et considérés par les jeunes comme largement en deçà de leurs attentes.

En effet, la situation de la jeunesse africaine est caractérisée par des paradoxes saisissants, des disparités extrêmes en terme de ressources économiques, technologiques, sociales et culturelles qui différent considérablement selon le genre, les pays et parfois les régions au sein d’un même pays. Face à cette situation, les jeunes africains sont impatients, très réactifs et s’attendent à des réalisations rapides et efficaces. La majorité d’entre eux aspire à être acteurs du changement, et agit en tant que tels.

Cet engagement civique, social et politique est aujourd’hui renforcé et structuré par l’ONG Urgences panafricanistes qui mobilise les foules contre l’impérialisme, notamment la Françafrique dans toutes ses dimensions politiques, économiques et culturelles. En plus de la jeunesse africaine qui le soutient majoritairement, de nombreuses nations anti-impérialistes (Bolivie, Russie, Iran, etc.) voient en Kemi Seba, l’héritier authentique des luttes de décolonisations africaines.

Réunis à Addis-Abeba en Ethiopie en 2009, les dirigeants africains avaient proclamé la période 2009-2018, la « Décennie de la jeunesse africaine ». Une décennie qui semble prendre tout son sens avec le combat de Kemi Seba pour une jeunesse engagée au service d’un continent souverain.

--- Publicité---

1 commentaire
  1. Ouédraogo dit

    Nous jeunesse africaine te soutient de tout nos forces ; u es un exemple pour nous.vive kemi seba ke Dieu t’aide dans ton combat !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. AccepterEn savoir plus