Bénin : voici comment Sébastien Ajavon s’est trompé sur la personne de Patrice Talon

Le principal artisan de ” la coalition de la Rupture » qui a porté le candidat Patrice Talon au pouvoir lors du deuxième tour des élections présidentielles de 2016 exprime son regret pour avoir prêté mains fortes à son concurrent à ce scrutin présidentiel.

Pour Sébastien Ajavon, avoir choisi porter sa voix sur celle du candidat Patrice Talon devrait se lire comme sa volonté de rendre service à l’intérêt général. Un intérêt général qui se manifestait à travers  l’aspiration majoritaire et celle de ses soutiens politiques du 1er tour, décidés à tourner la page de la gouvernance finissante pour explorer de nouveaux horizons. “J’ai donc respecté cette parole donnée au sein de la Coalition de la Rupture”, fait savoir l’homme de Djeffa. Et même si “cela peut paraître une forme de naïveté pour certains”, Sébastien Ajavon affirme qu’il s’agit au contraire, “d’une question de morale, d’éducation sociale et religieuse, de la manifestation du degré d’intérêt que l’on porte aux autres et à la chose commune”.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi : Bénin – Congrès du parti USL: intégralité du discours de Sébastien Ajavon[/su_heading]

[bs-quote quote=”J’avais l’espoir que trois années d’exil pouvaient transformer un homme positivement; que la traversée de certains événements de la vie pendant cette période avait pu avoir des effets positifs sur sa victoire.” style=”style-6″ align=”center” author_name=”Sébastien Ajavon” author_job=”Président d’honneur du Parti USL”][/bs-quote]

La déception du “roi de la volaille congelée” est donc très grande, juste deux ans après les élections. Pour lui, il n’est plus de doute à ce jour que “le pouvoir que nous avons fortement contribué à élire, a tourné dos aux attentes clairement énoncées par les populations, mis sous boisseau les priorités pour nos quartiers de ville et villages”. C’est pourquoi en décidant de lancer son propre parti politique, il voudrait s’engager dans cette dynamique pour la restauration de l’Etat de droit et pour une gouvernance au service du peuple.

 

7 commentaires
  1. Tonangnon dit

    Il n’a qu’à raconter son histoire ailleurs!

    1. Lamidos doslami dit

      Et la tienne tu la raconteras oû.?

  2. Fructueux Honfo dit

    Ça fait honte à la politique béninoise…..

  3. bagri dit

    Ajavon veut tromper qui? il a appelé à voter Talon parce qu’il savait qu’il ne serait pas suivi dans son choix s’il disait de voter Zinsou . Aujourd’hui il vient nous raconter des histoires parce qu’il pensait avoir un passe droit pour continuer sa fraude dans les affaires.. Et maintenant Yayi Boni avec qui il se retrouve aujourd’hui pour comploter contre le pays lui a changé ? N’importe quoi!!!

  4. Mercier Cyrus dit

    Cette une erreur qu’il a commise en acceptant mettre sur pied un parti politique.il aurait pu rester un homme d’ombre et attendre que la population le réclame.il a eu de mauvais conseiller.

  5. Sylvie Djatré dit

    Vous nous faites honte chers politiciens ! Vous ne faites que lier et délier selon vos propres intérêts. C’est bien dommage! Qui peut encore vous croire? Mais sachez que tant que vous n’agissez pas pour l’intérêt général de toute la nation, vos soi disant ralliements ou je ne sais quoi, ne sont que folklores et ne vous apporteront que déception et amertume !

  6. The Atlantean dit

    Il y a beaucoup de facteurs internes qui empêchent le pays de s’avancer dans la bonne direction. Malgré qu’il y a des facteurs externes, mais je dirai que les facteurs internes sont plus dangereux et plus destructifs que les facteurs externes. Nous avons au Bénin le fléau Vodou et ses plusieurs ramifications, nous avons les syndicats qui sans cessent mettent le bâton dans les roues du gouvernement pour mieux avancer le pays. Et aussi nous avons les Micro-partis politiques qui prennent racines à travers le pays qui n’ont rien à offrir au peuple, mais ils viennent pour s’en mettre plein les poches quand occasions leur sont données.
    Personnellement je ne crois pas à la sincérité de Sébastien Germain Adjavon. Venait-il de former son parti politique pour venger sa culpabilité des 18 kgs de cocaine, ou avait-il La Marina dans son rétroviseur pour éviter de payer des taxes sur son Enterprise de “Kloklo-Koukous”? Sébastien Germain Adjavon ne supporte en aucun cas les Enterprises locales. Il préférait les étouffer. Avec Nicéphore Solo à ses cotés, l’alliance Sébastien Adjovon Nicéphore Soglo a pour but de détruire la présente gouvernance en place au Bénin.

    Quand d’autres pays invoquent La Lumière Éternelle, qui signifie la vie éternelle, au Bénin on invoque et évoque les forces des ténèbres. Car les forces des ténèbres ne connaissent pas la Lumière Éternelle, ni la vie éternelle. C’est à nous de choisir “Être ou ne pas être, to be or not to be”

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.