Bénin – faux médicaments: rencontre annoncée entre Patrice Talon et les grossistes répartiteurs

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le chef de l’Etat, le président Patrice Talon reçoit ce camedi 24 Mars 2018 dans la salle de conférence du Palais de la Marina, les représentants des distributeurs de médicaments généralement appelés les grossistes répartiteurs.

C’est à travers un courrier en date du Jeudi 22 Mars 2018 à eux adressé par le ministre de la santé que les représentants des sociétés ci après: promo-pharma, Gapob, ubiphar-bénin, Came, ubphar et le directeur général de la Medipharm – Bénin sont conviés à une séance de travail avec le numéro 1 béninois.

Au cours de cette rencontre d’échanges, il sera question pour le président de la République d’exposer à ses interlocuteurs, la nécessité de réformer leur secteur qui traverse depuis plusieurs semaines déjà, une crise qui laisse interrogatifs, les béninois sur la qualité des médicaments qui leurs sont vendus dans les officines.

Cette rencontre permettra également aux représentants des grossistes répartiteurs d’apporter au chef de l’exécutif, leur vision par rapport aux réformes en cours dans le secteur des produits pharmaceutiques et profiteront pou présenter de vives voix au chef de l’Etat, les griefs qu’ils portent par rapport à la procédure qui a abouti à la condamnation pour 48 mois, les responsables de leur différente structure.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

4 commentaires
  1. christian Sailliard dit

    tous les distributeurs devraient etre condamnes à de la prison avec sursis ! pour leur faire comprendre leurs responsabiltés… car vous n’allez pas me faire croire qu’ils ne savaient pas que les faux medicaments arrivaient du nigeria.
    en cas de recidives ! la prison sera certaine !

    1. Judith dit

      M. Christian avez-vous lu quelque part que les grossistes disposaient de stocks de médicaments falsifiés dans leurs entrepôts?
      jusqu’ à présent rien de tel n a été prouvé, pour preuve c est seulement récemment que la police est allée visiter les entrepôts, après leurs condamnations. aucune analyse n a encore révélé que les médicaments entreposés sont faux donc essayer de vous De partir de vos émotions

  2. Bola dit

    Pendant ce temps les populations continuent d’acheter ces médicaments. Et pourquoi vous ne videz pas les pharmacies de leur stock de médicaments que vous appelez faux. C’est une lutte partiale. Arrêtez de nous distraire

  3. Happy dit

    M. Christian, probablement que cest vous qui leur livrez les médicaments fabriquer au Nigeria. Dans tout ce qui a été publié, votre analyse est assez bancale. Prenez le temps de lire ce qu’est un circuit de distribution et situé la responsabilité de chacun. L’état béninois a failli. Dans un pays où les gens prennent en main leur responsabilité au lieu de chercher les voix émissaires, l’Etat doit être responsable des produits pharmaceutiques qui rentrent sur son territoire. De ce que j’ai compris cest l’état béninois qui donne les agréments aux laboratoires pharmaceutiques et non les distributeurs.
    Ne sauter pas à des conclusions car dans la gouvernance d’aujourd’hui vous n’êtes pas non plus à l’abri de l’injustice.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X