Tchad : plus de service minimum, la fronde sociale se corse

Idriss Déby et son gouvernement sont confrontés à un front social en ébullition. Selon bbc, la Plate-forme syndicale du Tchad a décidé de suspendre le service minimum dans tous les services publics de l’Administration publique, notamment dans les hôpitaux et les districts sanitaires du pays.

Le média rapporte que la décision a été prise mercredi, à l’issue d’une réunion d’évaluation de la grève. L’organisation syndicale affirme que ses membres désignés pour assurer le service minimum ne sont plus en mesure de le faire, faute de moyens de transport.

Les fonctionnaires tchadiens sont en grève depuis le 29 janvier. Ils protestent contre les mesures d’austérité imposées par le gouvernement. Selon eux, ces mesures ont entraîné la baisse des salaires. S’y ajoute la hausse de l’impôt sur les revenus des personnes physiques (IRPP) et la hausse du prix du carburant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus