Opinion: levée d’immunité ou duel entre Buffle et Matador

”L’animal” est atteint! Le cours des événements le montre à suffisance.

Échaudé par la démonstration de force des Cauris du week-end du 10 au 11 février 2018, dans un audio, un député, avait évoqué un plan B, dans une voix qui laissait transparaitre l’ampleur de la martyrisation.
L’annonce avait suscité des réactions, et mis en ébullition les réseaux sociaux; laissant entrevoir, la portée du coup.

Audio dans lequel le député en question avouait qu’il est au ‘’Labo’’.

Ce terme devenu aussi fréquent sur la toile pour sortir des trouvailles aussi saugrenues que rocambolesques les unes que les autres.

Et la trouvaille fut mise en branle, et le plan déroulé…

Dans la soirée du mercredi 14 février, une information a fait le tour de la toile. Telle une rumeur, l’information sera abondamment relayée par des médias de la place dans des parutions du lendemain.

Information faisant état de ce que, la levée d’immunité de certains parlementaires, est introduite à l’hémicycle.

Des députés qui sont tous membres de la minorité parlementaire.

Le bloc de députés de l’opposition à la mouvance en place dont 2 sur les 3 sont Cauris.

Et ce n’est pas fini! La liste sera rallongée à travers des publications d’après, avec en titre : « levée d’immunité de députés et d’anciens ministres de Yayi ».

Malgré son inoffensivité sur scène, à la place Tabéra, le ‘’Buffle’’ de Tchaourou a déclenché une corrida espagnole.

Un duel à ‘’mort’’ lancé par le ‘’Toréro’’.
Ceci à travers la méthode à lui connue.

C’est un secret de polichinelle qu’au pays ça va au gré des affaires.

Parfois au rythme lent d’un cauchemar, ou à l’allure cadencée d’un compte à rebours.

Et comme le bruit de la mer n’empêche pas le poisson de dormir, les vagues des affaires et scandales qui défraient la chronique n’empêchent pas d’ailleurs de gérer à l’abri des regards indiscrets.

Et pourtant, le peuple réclame depuis peu sans suite la levée d’immunité de nombre de députés qui ont tôt fait de rallier à 300 à l’heure le Bloc de la majorité parlementaire ( BMP), et qui convolent en juste noce avec la majorité présidentielle. Dans laquelle les uns se sont murés dans un silence assourdissant et d’autres à un soutien à la limite ‘’belliqueux’’.
D’ailleurs, «parfois on est demandeur, car lorsqu’on est opérateur économique et qu’on n’est pas le bienvenu dans son propre pays…», …

Ou encore, «quand on est chef d’Etat on a besoin d’une majorité qualifiée pour faire passer ses reformes…» …

Si vous vous inquiétez toujours, juste un dernier détail :

Enfin, il s’agit de la lutte contre l’impunité. Mais bon, ne demandez pas à quelle vitesse ?

Voyons; c’est la justice qui fait son travail, avec sélectivité aucune !
Dans tous les cas, à vous d’en juger.

Qui a dit que les intrigues politiques étaient finies ???

A plus forte raison, lorsque le mercato, 2019, 2020 et 2021 est ouvert…
Mais ce qui est évident, comme les saisons, tout n’est qu’ouvrage du temps.

Et le coup du vent permet de découvrir le derrière de la poule.

Ange BANOUWIN

1 commentaire
  1. Togoenmarche dit

    Les dossiers des intéressés n’étaient il pas en instruction devant les tribunaux avant le congrès fcbe?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus