Cuba : Le fils aîné de l’ancien dirigeant Fidel Castro, s’est suicidé

Le fils aîné de l’ancien dirigeant cubain Fidel Castro, “Fidelito”, s’est suicidé, jeudi. Il souffrait d’une profonde dépression.

“Profondément dépressif”, Fidel Castro Diaz-Balart, fils aîné de Fidel Castro et neveu de l’actuel président cubain Raul Castro, s’est suicidé jeudi à l’âge de 68 ans, a révélé La Havane.

« Le docteur en sciences Fidel Castro Diaz-Balart, qui était suivi depuis plusieurs mois par un groupe de médecins en raison d’un état profondément dépressif, a mis fin à ses jours aujourd’hui premier février dans la matinée », a annoncé le quotidien officiel Granma.

Connu dans tout Cuba sous le diminutif de « Fidelito », l’aîné des enfants du fondateur de la révolution cubaine était né du premier mariage de Fidel Castro avec Mirtha Diaz-Balart, fille d’un homme politique cubain des années 1940. Après le divorce du couple en 1955, la bataille pour la garde de l’enfant – finalement remportée par Fidel Castro – donna lieu à une véritable saga, riche en rebondissements.

La nouvelle de ce suicide, également annoncé au journal télévisé du soir, a pris la population par surprise 15 mois seulement après la mort de son père, décédé le 25 novembre 2016 à l’âge de 90 ans.

Etudes en physique nucléaire en URSS

Sa mère avait dû s’exiler après la victoire de la révolution cubaine en 1959. La famille Diaz-Balart est aujourd’hui encore un des piliers de l’exil anti-castriste basé à Miami, en Floride  et «Fidelito» avait pour cousin le républicain Mario Diaz-Balart, farouche anti-castriste siégeant aujourd’hui à la Chambre des représentants.

Né le 1er septembre 1949, « Fidelito » fut envoyé par son père en Union soviétique pour y étudier la physique nucléaire, un domaine dans lequel il a occupé de hautes responsabilités de 1983 à 1992, avant d’être nommé vice-président de l’Académie des sciences de Cuba, poste qu’il a occupé jusqu’à son décès.Il était également détenteur du titre honorifique de «conseiller scientifique du Conseil d’Etat», l’organe suprême du gouvernement cubain présidé par son oncle Raul Castro depuis 2008.

Lors de ses dernières apparitions publiques, il avait mené des interventions sur le thème des nanosciences, dans lesquelles il s’était spécialisé à la demande d’un gouvernement désireux de jouer un rôle pionnier en la matière.

Aux obsèques de son père, il avait été vu aux côtés de ses cinq demi-frères – Antonio, Angel, Alex, Alexis et Alejandro – né de l’union de Fidel Castro avec sa veuve Dalia Soto del Valle.

L’autre fille naturelle du «Lider Maximo», Alina Fernandez, réside aux Etats-Unis. Fruit d’une relation extra-conjugale avec Natalia Revuelta, celle-ci est connue pour ses charges virulentes envers son père et le gouvernement communiste cubain.

«Fidelito» laisse derrière lui deux enfants, Fidel Antonio, 37 ans, et Mirta Maria, 34 ans, nés d’un premier mariage avec la Russe Olga Smirnov.

La date de ses obsèques sera fixée par la famille, a précisé la presse officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus