gaetane

Coopération: Jean-Baptiste Lemoyne reçu en audience par le président Patrice Talon

Le secrétaire d’Etat français auprès du ministre d’Europe et des affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne est a Cotonou depuis ce matin pour une séance de travail de 48 heures.

Il a été reçu en audience ce matin  par le chef de l’Etat, le Président Patrice Talon. En attendant de revenir sur les échanges du chef de l’Etat et son hôte, il faut retenir que  Jean-Baptiste Lemoyne restera au Bénin du 14 au 16 Février 2018 pour une séance de travail en vue du renforcement de la coopération bilatérale entre la France et le Bénin.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi :Bénin: Jean-Baptiste Lemoyne en visite de travail au Bénin dès ce jour  [/su_heading]

Après l’audience avec le chef de l’Etat, la délégation française a ensuite eu une séance de travail interministérielle présidée par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci. Ont également participé à cette séance:
– La Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Madame Odile ATANASSO.
– Le Ministre des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, Monsieur Mahougnon KAKPO;
– Le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, Monsieur José TONATO.

Qui est Jean-Baptiste Lemoyne?

Né le 15 septembre 1977,à Bourg-la-Reine, dans les Hauts-de-Seine, Jean-Baptiste Lemoyne appartient à la même génération que celle d’Emmanuel Macron (En Marche !) et du député de l’Yonne Guillaume Larrivé (LR), nés eux aussi en 1977.

De juin 2002 à 2010 : Jean-Baptiste Lemoyne est recruté comme collaborateur ministériel de Jean-françois Copé. Il l’accompagne comme membre de son cabinet dans ses différents ministères en tant que conseiller technique chargé des relations avec le Parlement puis conseiller parlementaire.

De 2007 à 2014 :  Après les élections présidentielles de 2007, il devient secrétaire général délégué du groupe UMP à l’Assemblée nationale.

21 mars 2008 :Jean-Baptiste Lemoyne a fait ses gammes en politique, dans l’Yonne, avec la bénédiction du sénateur Henri de Raincourt, qui a favorisé son ascension sur le territoire, dans le Sénonais. Henri de Raincourt, conseiller général sortant et président du conseil général, lui propose de prendre sa suite dans le canton de Chéroy où il a ses attaches à Vallery.

Il est élu conseiller général du canton au premier tour avec 60 % en mars 2008.
Il est élu conseiller municipal de la commune de Vallery et vice-président à l’intercommunalité du Gâtinais en Bourgogne.

2011 :Il est élu 11e vice-président du conseil général de l’Yonne, chargé de la politique touristique du département.

2014 :Élu maire de Vallery. 

Juin 2014 : Laissé sur la touche par la commission nationale d’investiture de l’UMP, qui lui a préféré le sortant Pierre Bordier, Jean-Baptiste Lemoyne part en indépendant, sans l’étiquette d’un parti pour lequel il travaille depuis sept ans à l’Assemblée nationale. Et qu’il vient de quitter en posant sa démission sur le bureau de Christian Jacob.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Togo – Audience : Lions Club International salue la politique sociale du chef de l’État [/su_heading]

28 septembre 2014 :Jean-Baptiste accède au poste de sénateur de l’Yonne, en candidat indépendant, apparenté UMP puis Les Républicains.

Le 2 avril 2015 :Réélu conseiller départemental UMP, au premier tour, en binôme avec Delphine Grémy, dans le canton du Gâtinais en Bourgogne, il échoue dans sa tentative de détrôner l’UDI André Villiers de la présidence du Département,11 juin 2015 : Jean-Baptiste Lemoyne est nommé secrétaire national au commerce et à l’artisanat au sein du parti Les Républicains, qui succède à l’UMP.

Le 30 janvier 2016 :Il devient  président du parti « les républicains de l’Yonne. 96% des votants se sont prononcés en faveur du jeune sénateur de l’Yonne, unique candidat à la présidence.
30 mars 2016 :Il est désigné par la Commission des Affaires sociales, co-rapporteur de la loi El Khomri au Sénat, il partage avec Emmanuel Macron la volonté de baisser l’impôt sur les sociétés, de supprimer le RSI, ou de réaliser la réforme des retraites.

Le 2 mars 2017 :Soutien affirmé d’Alain Juppé lors de la primaire de la droite et du centre, le sénateur a indiqué, dans le cadre de l’affaire de Fillon, lors d’un entretien à L’Yonne républicaine, que François Fillon n’était selon lui plus en mesure de « porter l’alternance ».

Le 15 mars 2017 :Jean-Baptiste Lemoyne est le premier parlementaire LR à faire défection pour soutenir la candidature d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle. Il démissionne alors de ses fonctions de secrétaire national des Républicains et de président de la fédération LR de l’Yonne. Le secrétaire général du parti Les Républicains, Bernard Accoyer, déclenche une procédure d’exclusion du sénateur de l’Yonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus