Constantin Amoussou: « Pascal Irénée Koupaki a trahi toutes les causes »

Ancien compagnon du chantre de la « Nouvelle Conscience », Constantin Amoussou ne lésine plus sur les mots pour dénoncer ce qu’il appelle le « silence coupable » de son ancien leader dans sa lutte pour le triomphe de la vague jaune lors des dernières élections présidentielles.

[su_heading size= »17″]A (re)lire :Bénin – dialogue Social: et si Pascal Koupaki venait en renfort au ministre Bio Tchane? [/su_heading]

Pour Constantin Amoussou, « lorsqu’on n’est pas d’accord on dit non », c’est pourquoi il invite le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la république à démissionner pour montrer qu’il reste toujours attaché aux valeurs prônées par l’école de la « Nouvelle Conscience » en qui tous les espoirs étaient placés pour la « fabrication » d’un béninois de type nouveau. Ne pas le faire est une trahison de la part de Pascal Irénée Koupaki selon Constantin Amoussou . « Pascal Irénée Koupaki a trahi toutes les causes, c’est un traître », s’est-il indigné.

Il estime que rien de ce que le gouvernement fait aujourd’hui n’est en phase avec les idéaux portés par la « Nouvelle Conscience » et pourtant, le leader, le concepteur de la « Nouvelle Conscience » n’en trouve pas d’incontinents et cautionne purement et simplement des actes qui ont fait que lui, Constantin Amoussou a très tôt ôté son soutien au gouvernement en place.

[su_heading size= »17″]A (re)lire :Bénin – affaire Cnss : les plaintes de Constantin Amoussou contre le régime Talon [/su_heading]

Pour l’activiste politique, Pascal Irénée Koupaki n’a plus aucune raison de rester dans ce gouvernement dit du nouveau départ qui fait tout de travers. Par ailleurs , il observe que malgré les « humiliations » que subi le ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la république, ce dernier s’accroche et ne veut pas claquer la porte. Il en veut pour preuve le retrait stratégique de ce dernier de l’équipe gouvernementale, son rôle majeur qui lui a été arraché et confié au ministre de la justice.

1 commentaire
  1. Eliab dit

    L’hypothétique démission de ce Monsieur restera à l’étape de vœux pieux émis par les uns et les autres. Il était et demeure le principal protagoniste de tous les gros qui ont émaillés le régime Yayi. C’était le pion que Talon Patrice utilisait pour assouvir ses bassesses les plus inavouables…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus