Birmanie : des villages rohingyas incendiés et rasés au bulldozer

Plusieurs villages rohingyas incendiés ont été rasés au bulldozer dans l’Etat de Rakhine, dans l’ouest de la Birmanie, selon des ONG. Selon Afp, ces ONG dénoncent la volonté de Rangoon d’effacer définitivement toute trace de la présence de Rohingyas dans cette région. Depuis août, plus de 700 000 Rohingyas ont fui les violences militaires et ont trouvé refuge au Bangladesh. Le processus de rapatriement qui devait débuter le 23 janvier selon un accord entre les deux pays est retardé.

Sur des photos postées sur les réseaux sociaux par l’ambassadeur de l’Union européenne en Birmanie, Kristian Schmidt, on peut voir des zones entières passées au bulldozer. De ces villages brûlés pendant la campagne militaire débutée en août 2017, il ne reste plus rien. Même les arbres ont été abattus.

L’armée birmane est accusée par l’ONU d’un nettoyage ethnique dans l’ouest du pays, d’où près de 700’000 Rohingyas ont fui vers le Bangladesh voisin depuis août. «Les Rohingyas sont sous le choc de voir que leurs villages ont été rasés», a commenté Chris Lewa, du projet Arakan, ONG qui recense les mouvements migratoires des Rohingyas. «Ils ont la sensation que l’on est en train de faire disparaître les dernières traces de leur présence dans cette région. Ce sont les terres de leurs ancêtres et il n’en reste plus rien», explique-t-elle. «Après la saison des pluies, il sera impossible de reconnaître l’endroit où l’on vivait puisque tout a été rasé», a témoigné un réfugié auprès de l’association. D’après elle, certaines mosquées ont aussi été rasées, comme dans le village de Myo Thu Gyi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.