gaetane

Bénin : la police républicaine empêche la marche des femmes

La marche de protestation des femmes annoncée pour ce mardi 20 février 2018 n’aura pas finalement lieu. Après leur mobilisation très tôt ce matin à la Bourse du Travail, les femmes se sont heurtées à la muraille policière installée par le Préfet du Littoral. Malgré leur détermination et engagement , elles n’ont pas pu prendre le dessus sur la forte présence de la police républicaine.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Marche des femmes: les manifestantes bloquées à la Bourse du Travail[/su_heading]

Selon les informations reçues, la marche n’aurait pas été autorisée part les autorités compétentes qui ont donc pris les mesures nécessaires pour l’empêcher. Du coté des femmes, on estime avoir fait les démarches administratives en la matière, elles s’étonnent donc que la présence des policiers soit pour empêcher la marche et non l’encadrer .

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi :Bénin : les femmes dans les rues de Cotonou le mardi prochain avec leur casserole vide [/su_heading]

Pour rappel c’est depuis la semaine dernière que la présidente du Comité national des Revendeurs, Vendeurs et Artisans du Bénin pour la Liberté et le pain (CO.NA.RAB), Thèrese Waounwa a lancé un appel à la mobilisation des femmes pour la marche qui devrait avoir lieu ce jour. En évoquant les raisons de cette marche, elle énonce la situation socio-économique délétère du pays qui selon elle serait la faute de la mauvaise gestion du gouvernement en place.

1 commentaire
  1. Fracasse dit

    Mauvaise gestion parce que Talon ne distribue pas de l’argent non? Parce que de simples revendeuses de tomates ne peuvent plus aller prendre des enveloppes de dizaines de millions à la présidence sur le dos de centaines d’autres femmes qu’elles prétendaient mobiliser pour le président. Des casseroles vides parce que les fraudes et les vols ne dont plus facilement possibles au port et aux frontières terrestres, parce qu’on leur demande aussi de soutenir des voleurs, des fraudeurs et trafiquants de tout poil épinglés par les pouvoirs publics. Elles ne pensent pas à marcher contre ceux qui veulent se balader et toucher des salaires, ceux-là dont la plupart n’ont aucune vocation et se fichent pas mal de l’avenir des enfants qu’ils sont malheureusement chargés d’instruire. N’importe quoi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus