Banniere ISM

Bénin: nouvelle alerte de la société civile sur l’impasse politique qui s’annonce

Le réseau social Watch en concert avec Wanep-Bénin, changement social -Bénin, Amnesty international – Bénin et la maison de la société civile sonnent encore l’alerte contre le risque de crise politique qui profile à l’horizon.

Cette sortie médiatique qui fait suite à celle du début d’année vise à alerter une fois de plus la communauté nationale et internationale sur l’impasse politique qui menace le Bénin du fait de la gouvernance actuelle.

lire ci-dessous l’essentiel du message délivré par ces organisations de la société civile.

Point de presse de la société civile:

La sortie du réseau Social Watch Bénin de concert avec WANEP-BENIN, Changement Social Bénin (CSB), Amnesty International-Bénin et la Maison de la Société Civile en janvier 2018 pour exprimer nos inquiétudes sur la situation sociopolitique qui prévaut actuellement dans notre pays comptait parmi les points abordés, la non installation des membres du Conseil d’Orientation et de Supervision de la Liste Electorale Informatisée (Cos-Lépi).

Qu’il vous souvienne qu’à travers ce point de presse, nous avions évoqué notre constat sur le non-respect de la décision de la Cour Constitutionnelle qui enjoignait les parlementaires à l’installation avant 2018, des membres du Cos-Lépi aux fins de respecter les exigences du Code électoral notamment, les dispositions de son article 269 Alinéa 1er qui dispose que « la liste électorale est permanente et informatisée. Elle est unique et nationale » et que la Liste électorale permanente informatisée (Lépi) expire en décembre 2021.

Ce Jour encore, par la présente déclaration, nous voulons donner l’alerte à la communauté nationale et internationale sur l’impasse politique qui se profile à l’horizon du fait :
– de l’obstination de l’Assemblée Nationale à ne pas désigner à bonne date, conformément à la loi, les membres du COS LEPI ;
– du refus de l’application des décisions de la Cour constitutionnelle sur l’installation du COS LEPI.

En effet, qu’il vous souvienne que, suites aux recours formulés par des citoyens béninois en inconstitutionnalité contre la non installation du COS/LEPI, la plus haute juridiction en matière constitutionnelle au Bénin a rendu la décision DCC 17-262 du 12 décembre 2017 qui stipule :
• L’Assemblée Nationale doit procéder au plus tard le 21 décembre 2017, à la désignation de ses représentants au sein du COS/LEPI ;
• Le COS/LEPI doit être installé au plus tard le 29 décembre 2017 par la Cour Constitutionnelle ;
• La mission du COS/LEPI prend fin impérativement fin juin 2018.

Prenant à témoin toutes les institutions de la république, tous les corps constitués de la nation, toutes les sensibilités socio politiques, le peuple béninois tout entier, les organisations inter gouvernementales, régionales, africaines (UEMOA, CEDEAO et UA), les Nations Unies et la communauté internationale dans son ensemble,

Nous, Organisations de la société civile, représentées par les signataires de la présente déclaration, interpellons le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement en tant que garant du respect de la Constitution, le Président du Parlement et l’ensemble de députés en tant qu’organe législatif, sur :
– L’incertitude critique de haut niveau à laquelle expose notre pays, la non désignation des membres du COS Lepi en violation de la décision Dcc 17-262 du 12 décembre 2017
– Le risque de la non organisation des élections dans les délais et conditions constitutionnels requis par notre Loi fondamentale du 11 décembre 1990.
– Le risque d’une décrédibilisation des Institutions de la République, et la fragilisation de l’ensemble du système démocratique béninois, du fait des violations répétées des décisions de la Cour constitutionnelle, seule garante du fonctionnement normale et régulier de nos Institutions constitutionnelles.
– Le risque d’une implosion sociale avec des implications politiques imprévisibles et non maitrisables.
– Et enfin, le risque d’un obstacle à l’alternance qui se dessine à l’horizon dans notre pays.
Chers concitoyens,

Dans le dessein de ne pas exécuter la décision de la Cour, la majorité parlementaire soutenant le pouvoir en place avançait comme argument, les travaux de la session budgétaire, sans oublier que les caciques du régime dont l’actuel Directeur Général des Infrastructures, encourageaient le parlement à violer ladite décision, en affirmant que c’est une décision à jeter à la poubelle.
Face à de tels comportements de la part de la majorité parlementaire, on pourra sans risque de se tromper, entrevoir des velléités contre la démocratie acquise au prix de multiples sacrifices.

C’est pourquoi la Société Civile appel à l’urgence d’une solution.
A ce stade de retard, l’amendement du code électoral afin de renforcer l’Agence National de Traitement en ressources humaines pour l’accomplissement de la mission à lui assignée par le Code électoral, s’avère indispensable.

Mesdames et messieurs,
Eu égard à tout ce qui précède, par la présente déclaration, nous en appelons à une mobilisation générale de toutes le forces vives de la Nation pour faire échec à toutes tentatives de remise en cause des avancées démocratiques chèrement acquises depuis l’historique conférence de février 1990. De même, nous invitons les acteurs concernés à entrevoir les mécanismes et cadres de dialogue sur les urgences de l’heure afin d’éviter à notre pays de sombrer dans l’impasse.

En tout état de cause, par la présente déclaration, la société civile entend ne pas continuer à garder le silence sur des faits aussi graves que préjudiciables à l’enracinement de notre processus démocratique.
C’est pourquoi, saisissant l’occasion de cette sortie médiatique, elle lance officiellement une Pétition pour la collecte de signatures afin d’amener le parlement béninois, son président, et le président de la République, à se conformer aux décisions de la Cour constitutionnelle dans l’intérêt supérieur de la Nation.

Fait à Cotonou, le 19 février 2018

Ont signé :
SOCIAL WATCH BENIN
AMNESTY INTERNATIONAL BENIN
WANEP-BENIN
CHANGEMENT SOCIAL BENIN
MAISON DE LA SOCIETE CIVILE

17 septembre 2018 - 23 septembre 2018

  • jun 25, 2018 - jui 01, 2018
  • jui 02, 2018 - jui 08, 2018
  • jui 09, 2018 - jui 15, 2018
  • jui 16, 2018 - jui 22, 2018
  • jui 23, 2018 - jui 29, 2018
  • jui 30, 2018 - aou 05, 2018
  • aou 06, 2018 - aou 12, 2018
  • aou 13, 2018 - aou 19, 2018
  • aou 20, 2018 - aou 26, 2018
  • aou 27, 2018 - sep 02, 2018
  • sep 03, 2018 - sep 09, 2018
  • sep 10, 2018 - sep 16, 2018
  • sep 17, 2018 - sep 23, 2018
  • sep 24, 2018 - sep 30, 2018
  • oct 01, 2018 - oct 07, 2018
  • oct 08, 2018 - oct 14, 2018
  • oct 15, 2018 - oct 21, 2018
  • oct 22, 2018 - oct 28, 2018
  • oct 29, 2018 - nov 04, 2018
  • nov 05, 2018 - nov 11, 2018
  • nov 12, 2018 - nov 18, 2018
  • nov 19, 2018 - nov 25, 2018
  • nov 26, 2018 - dec 02, 2018
  • dec 03, 2018 - dec 09, 2018
  • dec 10, 2018 - dec 16, 2018
lun17
mar18
mer19
jeu20
ven21
sam22
dim23

20sep(sep 20)7 h 00 min22(sep 22)19 h 00 minBénin : Journée de l'Etudiant en Production Santé Animales (JEPSA)

18sep9 h 00 min18 h 00 minUn atelier de partage sur l’amélioration de la résilience de la pêche continentale au BéninAtelier de partage de connaissances et d’engagement des politiques

06sep(sep 6)7 h 00 min16oct(oct 16)22 h 00 minBénin : vivez un merveilleux programme des 10 ans de la paroisse Sainte Famille de Tankpè

27aou(aou 27)9 h 00 min10nov(nov 10)14 h 00 minBénin : devenez professionnels certifiés de l'aviation avec Citerre

23aou9 h 00 min23sep18 h 00 minBénin : les jeux téracom, 9è édition

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. Accepter En savoir plus

X