Bénin – Marche des femmes: les manifestantes bloquées à la Bourse du Travail

La marche de protestation des femmes en direction de la Présidence de la République prévue pour se tenir dans la matinée de ce mardi 20 février 2018 n’a pas encore démarré .

Malgré la mobilisation des femmes à la Bourse du Travail, la forte présence des forces de la police républicaine sur les lieux bloque le démarrage de la marche, car toutes les voies d’accès à la zone sont bloquées.

Lire aussi Bénin – Fronde sociale : les femmes projettent une marche sur le palais de la présidence

Les femmes avec à leur tête l’activiste de la défense des droits de l’Homme, Thèrese Waounwa sont contraintes de rester à la devanture de la Bourse du Travail.

C’est de “ce refuge” qu’elles lancent des cris hostiles au gouvernement pour exprimer leur mécontentement. “Nous voulons aller dire au Président que nous avons faim”, déclarent-elles sans cesse. Il faut souligner qu’elles ont eu le soutien de certains syndicalistes à l’image de Kassa Mampo, Secrétaire général de la CSTB qui a dans une déclaration apporté le soutien de son organisation syndicale à la marche des femmes.

Malgré la détermination affichée des femmes à marcher, il est difficile de dire si elle aura lieu ou pas. Ce qui est sur actuellement à la Bourse du Travail, policiers et manifestantes se regardent en chien de vaillance.

Lire aussi Bénin : les femmes dans les rues de Cotonou le mardi prochain avec leur casserole vide

Selon les indiscrétions, les organisatrices de la marche bien qu’ayant accompli  les différentes démarches administratives en la matière n’aurait pas eu l’autorisation des autorités locales pour la tenue de leur marche. C’est ce qui expliquerait la forte présence de la police république qui a très tôt  bloqué toutes les voies d’accès à la Bourse du Travail.

7 commentaires
  1. Namede Brice dit

    Manifestantes et forces de l’ordre se regardent en chiens de faïence…et non de vaillance.

  2. Israël dit

    Empêcher les citoyens de jouir de leur droit constitutionnel de manifester est un aveu d’échec du gouvernement

    1. Momo dit

      Vous êtes sérieux, Mr Israël? Mais décidément, je pense que nos hommes de loi doivent expliquer vraiment au peuple le contenu du droit constitutionnel !
      Je ne reconnais plus ce pays dit jadis Quartier latin, dans les raisonnements actuels, c’est triste!

  3. Togoenmarche dit

    Il n’y a que des ignorants que ne savent pas qu’il y a un cordon de sécurité autour de la présidence et de la résidence du président dans tous les pays

  4. Azanhouan dit

    Dans quel pays la population decide de marcher sur le palais de la presidence Soyons serieux dans ce pays Et mampo et wahounwa sont ts membres du PCB et connus pour exceller en violence Mais ils retourneront dans le maquis d’ici à là

    1. Momo dit

      Non, ils ne retourneront même pas au maquis! vous ne comprenez pas qu’ils passent chaque fois à côté de la plaque? Dites-moi sous quels cieux le communiste a été une doctrine de liberté?
      Tirez vous-mêmes les conclusions si le peuple se laissait jamais diriger par eux!

  5. Peace dit

    Si on commence à empêcher des manifestations de femmes, c’est qu’on a peur. On est conscient que ça ne va pas, mais on refuse d’écouter et de chercher des solutions.
    Des réformes qui sacrifient le peuple, posent questions. Que ce gouvernement se ressaisisse

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus