Bénin: le Fsp contredit le gouvernement sur le dossier de Glo Djigbé et rétablit la vérité des faits

La salle de conférence du chant d’oiseau de Cotonou a servi de cadre ce lundi 05 Février 2018 à un point de presse du front pour un sursaut patriotique (fsp). Cette sortie médiatique fait suite à la gigantesque marche du mardi 23 Janvier 2018 organisée par ce dernier. C’est donc l’occasion pour les membres du front pour un sursaut patriotique de passer en revue les dernières actualités du pays.

Dans un langage assez critique, le front pour un sursaut patriotique a fait le tour d’horizon des sujets qui ont défrayé la chronique ces derniers temps. Il s’agit entre autre du dossier de l’emprisonnement de leur camarade de lutte, le secrétaire général Laurent Mètongnon et ses co-accusés, les questions de la liberté, les salaires politiques et le dédommagement des propriétaires terriens de Glo Djigbé.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi : Bénin « révélé » : les chantiers à risque entamés par le Président Talon [/su_heading]

Concernant ce dernier dossier, les membres du front pour un sursaut patriotique (fsp) ont fait des révélations qui viennent en contradiction des thèses avancées par le gouvernement pour justifier l’imposition du prix au mètre carré qui crée des remous au sein de la population de Glo Djigbé.

Pour mieux éclairer l’opinion nationale sur ce dossier à polémique, les membres de la coordination du front pour un sursaut patriotique (fsp) ont exposés l’historique de ce dossier. Selon leur porte parole, Jean Kokou Zounon, ce dossier remonte au temps du régime marxiste Léniniste du feu général Mathieu Kérékou où le domaine a été identifié pour abriter un aéroport. En 2002, l’autorité de développement du périmètre aéroportuaire de Glo Djigbé a été créée. C’est à cette autorité que la mission d’expropriation et de dédommagement a été confiée.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi : Bénin « révélé » : les chantiers à risque entamés par le Président Talon [/su_heading]

A en croire le conférencier, la superficie retenue pour être expropriée s’étendait sur 3028 ha et s’étendait sur les communes d’Abomey Calavi, zè et Tori. Mais c’est seulement en 2006 que la zone a été déclarée d’utilité publique et non depuis 40 ans comme l’insinuent les membres du gouvernement, a affirmé Jean Kokou Zounon.

Par ailleurs, le gouvernement du président Yayi Boni ayant décidé de faire aboutir le projet a installé en 2012, la commission de négociation des dédommagements qui devait entrer en discussion avec les propriétaires terriens de la zone ciblée pour abriter l’infrastructure aéroportuaire. L’enquête sur le rapport financier a été ensuite confiée à un consultant en 2014 et le rapport validé la même année. A en croire le porte parole du Fsp, les propositions arrêtées dans ledit rapport retenaient entre 1 000Fcfa et 7 000Fcfa le mètre carré.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi : Bénin: au delà des difficultés, l’aéroport de Glo Djigbé sera une réalité selon Joseph Djogbénou [/su_heading]

Pour les membres de la coordination du front pour un sursaut patriotique, les montants dérisoires agités par le gouvernement pour exproprier les populations de Glo Djigbé est de l’escroquerie et un abus de pouvoir sur des populations vulnérables et sans défense.

Le Fsp invite donc le gouvernement du président Patrice Talon à revoir sa copie. Il dit être pour la construction d’une infrastructure aéroportuaire à Glo Djigbé mais seulement après un juste et honnête dédommagement.

Le front pour un sursaut patriotique condamne par la même occasion, la répression dont les populations sont victimes de la part des policiers lors des revendications légitimes de leur droit. Il demande au gouvernement de faire cesser toutes les forces de menaces et d’intimidation qui ont actuellement cours sur le territoire de Glo Djigbé .

 

1 commentaire
  1. Guedegbe Florian dit

    Il me fait rire ce monstre à quatre têtes du FSP car il n’a fais que sortir les microbes et salive qui se trouvent dans sa bouche. Mais il a raison de critiquer car un proverbe dit ceci je cite ” L’homme de valeur est toujours l’objet de critique ” et ” c’est en mer agitée qu’on reconnait la qualité du bois de bateau “

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus