Bénin – Affaire Atao: après leur audition, les DG des sociétés grossistes déposés en prison

Placés en garde à vue dans la soirée du mardi 20 février 2018, les directeurs des structures pharmaceutiques épinglées dans l’affaire “faux médicaments” ont été convoqués à une audience spéciale ce mercredi 21 février 2018 au Tribunal de Cotonou.

Une audience qui sera par la suite reportée pour le 06 mars prochain, car la justice estime ne pas avoir eu des éléments de réponses à ses préoccupations pour élucider le dossier.

En opposition aux juges , les avocats de la défense ont demandé la mise en liberté provisoire de leurs clients assortie de cautions et de conditions. Une demande qui n’a pas prospéré, car le Procureur , représentant le ministère public a insisté pour le renvoi du procès au 06 mars.

[su_heading size=”17″]A (re) lire aussi :Bénin – Faux médicaments : Atao Hinnouho invité à sortir de sa cachette [/su_heading]

Accusés de profession illégale de pharmacie et complice de vente illicite de produits pharmaceutiques, les directeurs de Promo Pharma, Came, Ubphar, Ubipharm, et Gapob devront attendre le 06 mars pour être fixé sur leur sort. Il faut rappelé que le principal mis en cause dans cette affaire est resté introuvable depuis le vendredi 08 décembre 2017 où la police judiciaire a découvert des tonnes de médicaments dans des entrepôt dont il serait propriétaire. Il s’agit de l’honorable Atao Hinnouho qui dans une intervention depuis son lieu de refuge avait cité ces différentes structures comme ses partenaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.