Togo : tiendra ou tiendra pas, le dialogue social toujours en ballottage

Après une rencontre à Conakry avec les représentants de la coalition de l’opposition togolaise, le président guinéen avait annoncé la proposition de la date du 23 janvier pour le début du dialogue entre les parties prenantes de la crise sociopolitique que vie le Togo depuis des mois. Une proposition que les autorités gouvernementales auraient alors, entérinée.

Cependant, de sources concordantes, cette date proposée serait encore mise en cause et donc le dialogue pourrait subir un report. Une information qui tombe à un moment où les autorités gouvernementales s’apprêtent à recevoir à Lomé courant la semaine, une délégation d’émissaires ghanéens afin de mettre au point les derniers réglages pour un dialogue apaisé et constructif.

Cette délégation de Nana Akufo Ado vient à Lomé pour, selon certains médias locaux, rassurer le président ghanéen de la volonté et disponibilité des acteurs politiques togolais avant d’ouvrir le dialogue. Akufo Ado voulant bien faire les choses pour trouver des solutions idoines à la crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus