Emmanuel Macron en Chine : une « diplomatie sucrée » pour la « reconquête » de l’Afrique

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Emmanuel Macron, le président de la République française entame, dès ce lundi 8 janvier, une visite de trois jours en Chine. L’enjeu de cette première visite d’État d’un président français est de taille puisque « une cinquantaine d’accords et de contrats devraient être signés ».

Le président avait déjà donné le ton lors de ses vœux de fin d’année : Emmanuel Macron avait annoncé « le besoin » de la France « de retrouver l’ambition européenne » afin de « faire face à la Chine et aux États-Unis ».

En Afrique, le partenariat entre la France et la Chine peut éviter de répéter les erreurs du passé Emmanuel Macron.

À travers cette visite d’État, la première d’un dirigeant européen depuis le congrès du Parti communiste chinois qui a encore renforcé la stature du président Xi Jinping, Emmanuel Macron veut faire du numéro 1 chinois son allié dans plusieurs domaines à savoir : environnement, anti-terrorisme, changement climatique, patrimoine, coopération spatiale mais aussi l’Afrique. Le président français veut en effet plaider pour un rééquilibrage des relations commerciales avec la Chine. La France enregistre son plus important déficit commercial, soit 30 milliards d’euros, avec l’empire du milieu qui est son 2e fournisseur et 8e client. C’est ainsi que refait surface l’Afrique.

Emmanuel Macron espère d’abord obtenir l’appui de Pékin, après celui de Washington, à la force militaire du G5 Sahel. Suivra ensuite le marché commercial africain occupé par le géant asiatique qui a détrôné son rival français, autrefois premier partenaire économique du continent noir.

Les chiffres montrent que la concurrence commerciale en Afrique est de plus en plus rude et la France est de très loin distante de la Chine qui est pour la huitième année consécutive le plus grand partenaire commercial de du continent noir.

Macron souhaite « bâtir la confiance avec la Chine » en se posant « en interlocuteur privilégié de Pékin », explique Le Monde. Il illustre cela par le fait que la Chine « peut » et « doit » pouvoir compter sur la France, qui est un partenaire historique du continent noir. « En Afrique, le partenariat entre la France et la Chine peut éviter de répéter les erreurs du passé »  a déclaré Emmanuel Macron.

« La Chine est aujourd’hui très présente en Afrique, continent sur lequel elle a beaucoup investi avec une force de frappe financière que nous n’avons pas. En même temps, la France dispose d’une connaissance profonde de l’Afrique, du fait de son histoire, de sa proximité avec le continent, de ses diasporas que la Chine n’a pas. Nous devons donc travailler ensemble pour l’Afrique. Pour y développer des projets conjoints qui correspondent aux besoins réels et aux choix des pays africains, de leur population, de leur jeunesse… » a poursuivi Emmanuel Macron.

Tout porte à croire que Emmanuel Macron maîtrise mieux les besoins de l’Afrique que ces dirigeants. Il s’en va alors défendre un partenariat, avec la chine, pour sa présence de plus en plus méprisée par la jeunesse africaine.

Cette « diplomatie sucrée » est aussi la preuve de l’incapacité de la France à se refaire une autre image attractive sur le continent africain qui se tourne de plus en plus vers des partenariats sud-sud.

16 avril 2018 - 22 avril 2018

  • jan 22, 2018 - jan 28, 2018
  • jan 29, 2018 - féb 04, 2018
  • féb 05, 2018 - féb 11, 2018
  • féb 12, 2018 - féb 18, 2018
  • féb 19, 2018 - féb 25, 2018
  • féb 26, 2018 - mar 04, 2018
  • mar 05, 2018 - mar 11, 2018
  • mar 12, 2018 - mar 18, 2018
  • mar 19, 2018 - mar 25, 2018
  • mar 26, 2018 - avr 01, 2018
  • avr 02, 2018 - avr 08, 2018
  • avr 09, 2018 - avr 15, 2018
  • avr 16, 2018 - avr 22, 2018
  • avr 23, 2018 - avr 29, 2018
  • avr 30, 2018 - mai 06, 2018
  • mai 07, 2018 - mai 13, 2018
  • mai 14, 2018 - mai 20, 2018
  • mai 21, 2018 - mai 27, 2018
  • mai 28, 2018 - jun 03, 2018
  • jun 04, 2018 - jun 10, 2018
  • jun 11, 2018 - jun 17, 2018
  • jun 18, 2018 - jun 24, 2018
  • jun 25, 2018 - jui 01, 2018
  • jui 02, 2018 - jui 08, 2018
  • jui 09, 2018 - jui 15, 2018
lun16
mar17
mer18
jeu19
ven20
sam21
dim22

2018dim22avr11 h 00 mindim12 h 40 minBénin : Patrice Talon, l’invité de l’émission "International" de TV5 Monde (date et heure)11 h 00 min - 12 h 40 min

2018sam21avr9 h 03 minsam20 h 03 minBénin - 10 ans de la "Fondation MTN" : une marche de solidarité annoncée9 h 03 min - 20 h 03 min

2018ven20avr11 h 12 minven11 h 12 minBénin – Musique : l’artiste « Bk one » sort son premier single demain11 h 12 min - 11 h 12 min

2018jeu19avr(avr 19)0 h 00 mindim22(avr 22)0 h 00 minFEMUA 2018 : le chanteur M’Bouillé Koité donne le top, voici le programme0 h 00 min - 0 h 00 min (22)

2018jeu19avr(avr 19)0 h 00 minven20(avr 20)0 h 00 minBurkina Faso : avant première du "Gibraltar" au Goethe Institut (théâtre et danse)0 h 00 min - 0 h 00 min (20)

2018lun12mar(mar 12)0 h 00 minjeu31mai(mai 31)0 h 00 minBénin – Concours Miss Littérature 2019 : Les Inscriptions Officiellement LancéesMiss Littérature, la Beauté intelligente(mars 12) 0 h 00 min - (mai 31) 0 h 00 min Cotonou

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

2 commentaires
  1. Lunik dit

    L’Afrique n’avait pas eu besoin « d’interlocuteur » avant d’en être là avec la Chine, donc elle peut bien s’en sortir sans un soit disant interlocuteur. Que La France laisse l’Afrique se gérer elle même!!!!!

  2. Manbele dit

    Bien dit , aussi pourquoi la France est elle toujours aussi volontaire a vouloir aider l’Afrique ? l »afrique a telle demander son aide pourrie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X