Côte d’Ivoire : Sam l’Africain libéré de prison

Mohamed  Sam Jichi, dit Sam l’Africain, placé sous mandat dépôt vendredi 17 mars pour avoir tenu des propos “xénophobes” et “incitant à la révolte”, a été libéré le lundi 15 janvier 2018 selon plusieurs sources concordantes.

Lors d’un meeting le 11 mars 2017 à la cité MICAO, dans la commune de yopougon, Sam l’africain se prononçant sur sa nationalité, avait tenu des propos qualifiés de “graves” par le Procureur de la République de Côte d’Ivoire.

Condamné à six mois de prison ferme et 500 000 francs CFA d’amende le 31 mars 2017, il avait été conduit à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

 « Si je suis libanais alors Alassane [Ouattara] est burkinabè. Parce qu’Alassane et moi on, a le même statut : il est ivoirien, je suis ivoirien. Il a une partie ivoirienne, j’ai une partie ivoirienne. Mais, lui, sa femme n’est pas ivoirienne. Moi, au moins, ma femme est ivoirienne. » avait-il alors affirmé.

Son avocat  Me Modeste Abie, avait jugé le verdict de « condamnation politique  »

La libération de l’opposant politique et président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la partrie (NACIP), après neuf mois de prison, arrive quelques jours après celle de Dahi Nestor, un autre opposant politique et cadre du FPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus