La première télé 100% web du Bénin

Bénin : la réponse diplomatique de Guy Mitokpe à Adrien Houngbédji

Le Président de l’Assemblée National a profité de l’occasion de la présentation de vœux à la représentation nationale, pour revenir sur certains sujets brûlants, qui ont fait l’actualité de l’institution ces dernières semaines. Il a notamment parlé de l’incident lors de la déclaration de la minorité parlementaire et la loi portant retrait du droit de grève à certains fonctionnaires de l’État. Le député Guy Mitokpè, concerné par le premier sujet, à apporter une réponse aux clarifications données par le Président Adrien Houngbédji.

Contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, le jeune député est allé avec toute la douceur qu’il faut. Il semble s’éloigner de toutes polémiques, Guy Mitokpe se dit très attaché à son éducation et à ses valeurs. Il va loin en rassurant de ce que la politique ne prendra pas le dessus sur ses valeurs. Le Président de l’Assemblée Nationale, a insisté sur le fait que le député Guy Mitokpe l’avait déjà prévenu deux fois de suite qu’il va créer un problème, au vue des différentes situations frustrantes qui seraient infligées à la minorité parlementaire. Ceci n’est nullement un fait extraordinaire selon le député indexé, il pense que c’est une démarche normale qu’il avait effectué, qui ne devrait pas faire objet de polémiques. « Parfois on peut être victime de sa bonne éducation. Donc, nous sommes en société. Il y a des aînés et parfois avant de poser des pas, vous êtes obligé de faire ce qu’on doit faire envers un aîné, pas pour déstabiliser mais parce que vous êtes bien éduqué. Donc c’est un pas de bonne éducation. Je ne trouve pas où se trouve la polémique », affirme-t-il.

Pour rappel, l’incident dont il question est survenu à l’hémicycle le jeudi 21 décembre 2017 lors du vote du budget général de l’État exercice 2018. La minorité parlementaire ayant exprimé ses inquiétudes par rapports à certains aspects dudit budget, a exprimé son refus d’y donner sa caution. Après cela, le député Guy Mitokpe , représentant la minorité parlementaire avait pris la parole pour porter à l’attention de ses collèges et du peuple béninois les perceptions de son groupe sur la situation sociopolitique du pays. Malheureusement il n’ira pas au bout de sa déclaration, le jeune député a été très tôt coupé par le Président du Parlement, qui a jugé les premières phrases de la déclaration : « d’outrage au Président de la République ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.