Bénin – Marche: le FSP viole la ligne rouge tracée par Toboula et affaisse son autorité

Comme annoncé, le front pour un sursaut patriotique a tenu dans la matinée de ce Mardi 23 Janvier 2018, sa marche de colère contre la gouvernance du président Talon. Contrairement à l’itinéraire indiqué et imposé par le préfet du département du Littoral, le préfet Modeste Toboula, les marcheurs ont brisé cette ligne rouge tracée par le “gouverneur” de Cotonou en empruntant l’itinéraire initial qu’ils se sont tracés.

[su_heading size=”17″]Lire aussi : Bénin – marche du FSP: Modeste Toboula trace l’itinéraire et critique le régime juridique du front [/su_heading]

Malgré les menaces de représailles annoncés par le préfet Modeste Toboula lors de sa sortie médiatique de la veille pour indiquer l’itinéraire à suivre aux marcheurs, ces derniers ont non seulement bafoué l’itinéraire mais mieux dans un acte de défiance à l’autorité, ils se sont installés dans la zone jugée sensible par le préfet Modeste Toboula et qui fut objet d’interdiction.

Face à la détermination de la foule qui a marché sur le dispositif sécuritaire installé dans la zone du marché Dantokpa, zone dont l’accès fut interdit aux marcheurs par une ligne rouge qui a réorienté leur marche sur le pont Adenauer, les forces de l’ordre  mobilisés par le préfet du département du Littoral sont devenus impuissantes devant une foule furieuse déterminée à faire reculer les élans jugés dictatoriaux du régime du nouveau départ.

Un revers pour le préfet Modeste Toboula et pour son autorité qu’il use et abuse dans sa volonté de contenter le chef. Pour les membres du Fsp, aucune dictature ne peut résister à la détermination du peuple béninois; tel est le sens qu’ils donnent à la violation “violente” de la ligne rouge tracée par le préfet Modeste Toboula.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.