Bénin : « Libérez la liberté », la lettre ouverte de Honoré Nahum à Patrice Talon

Lettre Publique
A/s de la Tension Sociale
A Monsieur le Président Patrice Talon
Son Excellence,

Dans ce pays nous avions demandé à votre prédécesseur, le Président Boni Yayi, de ne pas allumer le “feu” dans tous les secteurs et au même moment. Il a préféré écouter son environnement immédiat. Nous connaissons tous, la suite.

Président Patrice Talon, ceux qui vous encouragent aujourd’hui à arpenter ce même couloir ne sont que des experts en présentation d’excuses au peuple.

Ils viendront dire qu’ils se sont trompés et quémander la clémence du peuple à la veille des échéances électorales.

Et vous, compétiteur né, vous serez déjà révélé au monde entier et vos boucliers d’aujourd’hui ne vous donneront même pas l’occasion de dire “pardon”.

Vous serez seul à porter votre croix.

Libérez la parole
Libérez la pensée
Libérez la liberté
Libérez les ondes piratées
Libérez les lignes rouges
Je garde ma liberté de ton !
Honoré NAHUM

14 commentaires
  1. Abdoul dit

    Il a écrit pour ne rien dit

  2. Val dit

    Félicitations Mr Nahum, car demain il ne pourra plus dire ” je n’étais pas informé”

    1. Pacôme dit

      Honoré il faut regarder dans le rétroviseur sur ce que tu dis au moment où tu étais à golf.télévision avant de venir au soleil. FM. Nous avons la mémoire. Les journalistes du soleil. FM travaillent aujourd’hui à la place des politiciens en un mot à la place d’un homme. J’ai eu à dire la fois passée à mon ami Donklam je ne suis pas d’accord pour tout ce que vous dites mais je me battrai pour avoir un confort d’écoute. Merci

  3. Azanhouan dit

    Oui mais trop de liberté tue la liberté surtout au 229 où chacun se croit plus intelligent que l’autre, la mesquinerie beninoise aidant

  4. Agnidé dit

    Nahum ne dit rien dans sa lettre c’est tout c’est des journalistes politiciens

    1. Youssouf dit

      Au moins nahum a pu se faire entendre. Combien de journalistes ne font pas la politique.Tous ne peuvent pas courir derrière l’espèce sonante et oublier l’ethique et la déontologie de La profession.Nahum courage a toi ??

    2. Line dit

      On ne peut même pas appeler ça une lettre. Venant d’un journaliste, c’est minable.

  5. Avononmadegbe dit

    Nahum N’a rien dit de contraire a mon avis.

  6. christian dit

    Qui à piraté les fréquences de soleil FM?que faire l’organe de contrôle des médias et télévisuel au bénin?n’avons nous pas le choix d’écoute au bénin pourquoi cela au bénin je suis en colère et j’ai le droit de m’exprimer,pourquoi vous voulez vous me réduire aux silences?je suis en colère.

  7. Line dit

    Le piratage que beaucoup d’entreprises et gouvernements subissent dans le monde p! Pourquoi faudrait-il être autrement au Bénin? Arrêtez de mettre vos déboires sur le dos de votre Gouvernement. Vous devenez risibles au Bénin. N’importe qui peut pirater un site. Réfléchissez un peu plus au lieu de vous campez sur vos possibilités simplistes.

  8. Cocorico dit

    Ce dernier n’est qu’un pauvre idiot qui n’a rien compris, sûrement qu’il a quelques intérêts à ce que les gens se taisent

  9. Poté dit

    On dirait que 229 est devenu la Russie de Poutine. Que ceux qui pensent que tout va bien acceptent les autres dans leur différence.
    Mon cher Wilfried HOUNGBEDJI que j’avais du plaisir à écouter sur certains sujets sensibles est toujours au pays? Au passage, je lui souhaite bonne journée dominicale !

  10. Ken dit

    Honoré, tu n’es plus Honoré aujourd’hui et c’est bien dommage. J’etais un de tes admirateurs mais ça c’est du passé maintenant. Quelle honte

  11. Alphonse dit

    Bonjour à chacun. Moi, je suis toujours dérangé quand pour donner un avis, on est obligé de couvrir l’autre d’injures. N’est ce pas manquer de tolérance et peut être même d’arguments? Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus