Afrique, Haïti et Salvador, des “pays de merde”, selon Donald Trump

Lors d’un entretien avec des parlementaires portant sur les immigrants, le président américain s’est demandé “pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici ?”, utilisant l’expression vulgaire « shithole countries ».

Donald Trump recevait dans le bureau Ovale plusieurs sénateurs, dont le républicain Lindsey Graham et le démocrate Richard Durbin, pour évoquer un projet bipartisan proposant de limiter le regroupement familial et de restreindre l’accès à la loterie pour la carte verte. En échange, l’accord permettrait d’éviter l’expulsion de milliers de jeunes, souvent arrivés enfants aux Etats-Unis.

Selon plusieurs sources anonymes, l’homme d’affaires devenu président faisait référence à des pays d’Afrique ainsi qu’à Haïti et au Salvador, expliquant que les États-Unis devraient plutôt accueillir des ressortissants de la Norvège, dont il a rencontré la première ministre la veille.

Toujours de même source, les sénateurs présents ont été déconcertés par ces propos.

La Maison-Blanche n’a pas nié que le président américain a tenu ces propos.

«Certaines personnalités politiques à Washington choisissent de se battre pour des pays étrangers, mais le président Trump se battra toujours pour le peuple américain», a souligné un porte-parole de l’exécutif, Raj Shah, dans un communiqué.

«Comme d’autres nations ayant une immigration fondée sur le mérite, le président Trump se bat pour des solutions durables qui renforcent notre pays en accueillant ceux qui contribuent à notre société, font croître notre économie et s’assimilent à notre grande nation», a-t-il poursuivi.

Les parlementaires étaient présents pour évoquer les discussions entre les responsables des deux partis pour encadrer le sort des «Dreamers», les jeunes bénéficiaires du programme appelé Daca (Deferred Action for Childhood Arrival), hérité de l’administration Barack Obama.

Les négociations sont ardues entre la Maison-Blanche et les parlementaires sur ce projet.

Le New York Times rappelle qu’en juin 2017, dans une autre réunion sur l’immigration, Donald Trump avait, selon le journal, assuré que les Haïtiens avaient tous le sida. Des propos que la Maison Blanche avait démentis.

Trump veut plus d’immigrants venus de Norvège

Le président américain aurait alors continué en disant que les États-Unis ont besoin de plus d’immigrants venant de pays comme la Norvège, au lendemain de la visite de la Première ministre Erna Solberg à la Maison Blanche.

L’ancien président mexicain Vicente Fox, qui critique régulièrement Donald Trump, a taclé le président américain : « @DonaldTrump, c’est ta bouche qui est le pire shithole du monde. Avec quelle autorité proclames-tu qui est le bienvenu en Amérique et qui ne l’est pas ? La grandeur de l’Amérique s’est construite sur la diversité, ou as-tu oublié tes origines d’immigrant ? »

C’est le grand-père de Donald Trump, Frederick, qui a émigré aux Etats-Unis depuis la Bavière en 1885.

3 commentaires
  1. Pétit Missié dit

    Que sont les Etats-Unis pour les Norvégiens? Un pays de merde

  2. Val dit

    Ça devrait faire prendre conscience à nos dirigeants.

  3. Sylviane dit

    Je voudrais completer le commentaire de val l utilisateur en disant que ca devrait faire reflechir nos dirigeants et les pleuples africains afin de se consacrer totalement au développent nos pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.