La première télé 100% web du Bénin

Oluwa Kemi : « C’est la vie d’une star qui est comme ça. Ils n’ont qu’à dire, je m’en fou »

Nous sommes allés à la rencontre d’une femme, une artiste très ancrée dans la musique moderne d’inspiration traditionnelle au Bénin, Elle est également la plus en vogue des artistes béninois présents sur les réseaux sociaux. Elle ? C’est la chanteuse Noellie Oluwa Kemy. Dans un entretien exclusif accordé à la rédaction de Bénin web Tv, Noellie Oluwa kemy puisse que c’est d’elle qu’il s’agit a passé en revue son nouveau single intitulé Molo Molo avant de lever un coin de voile sur son clip Aguétté qui a fait couler beaucoup d’encre et de Salives. Aussi, est elle revenue sur les raisons qui l’ont amené a ne pas avoir de producteur. Lisez plutôt !

Vous avez lancé il y a quelques semaines un single intitulé Molo Molo. Dites  nous, de quoi s’agit-il en réalité ?

Molo Molo, c’est juste pour inviter mes jeunes sœurs à éviter d’exposer leurs nudités sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les jeunes filles expose leur nudité sur les réseaux sociaux or, la culture béninoise n’aime pas cela. On doit se respecter et entretenir notre nudité. Ce n’est pas que les réseaux sociaux sont déconseillés. C’est bon quand tu es journaliste, tu as ta promotion à faire ou ton entreprise, donc les réseaux sociaux sont la pour nous aider à avancer et non pour exposer les nudités. Ceux qui exposent leur nudité aujourd’hui sont appelés à avoir, un foyer, une famille. C’est pourquoi, on doit entretenir notre image future pour préserver notre dignité.

Alors, Kemy, Quand nous allons un peu en arrière, votre clip Aguétté a fait le buzz au Bénin.. Par contre, d’aucun disent que c’est un clip provocateur qui a un destinataire précis. Qu’est-ce que vous leur répondez.. ?

Oluwa Kemi a chanté Aghétté… « mi ko déhou miko déhou nouhé wa nou gningnin a nanwa gnin, » a-t-elle fredonné avant de continuer… C’est la vie d’une star qui est comme ça, Il n’ont qu’à dire, je m’en fou.. On s’en fou, tu sais pourquoi ? parce que tout le temps, c’est Kemi, Kemi est si, Kemi est ça.. Quand j’étais à Paris, je ne sais pas ce qui leur est arrivé… Et ils ont monté des images pour dire que Kemi est restée nue à Paris. Alors que c’est la nudité de Lil Kim je ne sais pas qui elle est..

Moi je suis au Bénin, Je porte Pagne et ce n’est pas facile pour moi de porter des jupes coupées mais ils ont dit que je suis restée nue à Paris.  … Après ça, ils ont dit que je suis arracheuse de mari, je suis lesbienne, je suis si, c’est des mots jutes… Les béninois, quand ils ont tenté tenté et ça ne marche pas, ils peuvent prendre leur bouche pour te détruire, pour te démoraliser… Donc, moi j’ai pris tout mon temps pour analyser chaque personne, ceux qui ont eu à faire ces choses-là sur moi. Maintenant, je suis là, je suis de retour. Et je m’en fou de ce qui va arriver dans le futur comme le présent.

Parce que j’ai déjà tout eu, on m’a déjà embobiné, on m’a déjà tué debout donc ; je suis, … quand on tape trop un enfant, ce dernier devient comment ? Dur. Donc je n’ai plus peur de chicotte.

Oluwa Kêmi Artiste béninoise

Je n’ai pas appelé le nom de quelqu’un, j’ai chanté pour moi-même. Je me suis donné moi-même lee courage pour pouvoir avancer, pour pouvoir dépasser les ont dits, pour pouvoir surmonter mes obstacles. Donc, Aguétté c’est pour moi, je n’ai pas appelé le nom de quelqu’un. « Les gens bavardent « .

Qui se sent morveux se mouche. Je n’ai pas appelé le nom de quelqu’un, j’ai chanté ma chanson et je l’ai composé moi-même. Donc je n’ai pas appelé le nom de quelqu’un (fonnou lè non dô, min hé gnin gnouinvi, énon gonhin, min égnin dinviô é non din (Celui, qui ne se retrouve pas dans la chanson, peut laisser affaire Ndlr)

Il court les rues que Oluwa kemy n’a pas de producteur… Qu’est qui explique cela ?

Je n’ai pas de producteur mais je suis toujours parmi les artistes béninoises. Je n’ai pas de producteur, je n’ai pas besoin de producteur et je ne suis pas à la recherche de producteur. Parce que même sans producteur, je fais tout pour  être sur la liste. Sans producteur j’ai des albums, même si mon clip n’est pas trop riche comme pour les autres, je suis parmi les artistes. Ce n’est pas que je n’ai jamais eu de producteur dans ma vie. J’ai eu la chance de rencontrer quelqu’un de bon dans ma vie, BVT CIA ; que son âme repose en paix. A part lui, c’est moi-même qui me bat parce j’ai quitté Bohicon (elle poursuit en langue nationale fon) Je suis déjà vendeuse de yaourt et de beignet, donc ce n’est pas cela qui me serait difficile Ndlr.) Je peux tout faire pour monter qu’une femme demeure toujours une femme.

Et comment arrivez-vous à vous en sortir ?

Ce n’est pas facile, j’avoue que ce n’est pas du tout facile, mais je me débrouille. C’est un secret et quand tu la donnes, les gens vont l’utiliser encore contre toi. La femme est capable de tout. Il suffit juste qu’elle s’y donne.

« Quand tu vois les gos sur Facebook, tu aimes les draguer, quand tu vois les go sur Messenger, tu aimes les draguer, et toi la go sur Messenger, tu aimes vraiment tchatcher ohhh, tu croyais que ce n’était pas risqué et tu veux profiter… » a-t-elle fredonné avant de conclure.

« Voila, je dirai merci à mes fans, Bénin web Tv, Big à vous, que le Seigneur garde cette chaîne pour le Bénin ».

1 commentaire
  1. Lareine dujardin L'utilisateur dit

    ma soeur fonce seulement bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.