Mexique : un ado criblé de 18 balles pour un poste sur le patron du crime (VIDEO)

Un adolescent, très suivi sur les réseaux sociaux et qui avait posté une vidéo dans laquelle il insultait un des principaux barons de la drogue au Mexique, a été criblé de balles alors qu’il faisait la fête dans un bar.

Star des réseaux sociaux dans son pays, il était suivi par près d’un million d’abonnés sur Facebook et plus de 320 000 sur Instagram : le jeune mexicain Juan Luis Lagunas Rosales, alias «El pirata de Culiacán» (le pirate de Culiacán), 17 ans, n’avait pas sa langue dans sa poche. C’est ce qui lui a, selon toute vraisemblance, coûté la vie.

Alors qu’il faisait la fête avec des amis le 18 décembre, un groupe d’individus armés a fait irruption dans le bar dans lequel il se trouvait, et l’a criblé de balles. 18 coups de feu ont été tiré sur lui, 15 l’atteignant, d’après le procureur général de Jalisco, l’Etat ou s’est produit le drame, comme le rapporte The Independent.

Le poste de la mort

Si les enquêteurs ignorent encore la cause de son assassinat, ils disposent cependant d’une piste sérieuse. Le jeune homme avait posté quelques jours auparavant une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle, visiblement éméché, il s’en prenait verbalement à un des plus puissants barons de la drogue du pays, Nemesio Ocegera Cervantes, plus connu sous le pseudonyme d’«El Mencho».

https://youtu.be/aBtpVCogOGk

Dans la courte séquence, l’adolescent déclarait notamment «El Mencho a mí me pela la verga», ce qui se traduit littéralement par «El Mencho me pèle la verge», mais que les médias anglophones interprètent par «El Mencho peut me sucer la b…».

«El Mencho» est aujourd’hui un des hommes les plus activement recherché par les services de renseignement américain, puisqu’il serait devenu selon Atlantico «le patron des patrons du crime au Mexique» depuis l’arrestation d’El Chapo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus