Lionel Zinsou: “L’Afrique mérite des débats plus sérieux” sur le franc CFA

Invité du rendez-vous “Club du Monde Afrique”, vendredi 15 décembre, à l’auditorium du Monde, Lionel Zinsou et Carlos Lopes, tous économistes se sont exprimés sur l’épineuse question du franc CFA.

[su_heading size=”17″]Lire aussi : Les pays de la Cedeao optent finalement pour 2020 pour faire disparaître le franc Cfa [/su_heading]

Lionel Zinsou, économiste franco-béninois, PDG du fonds d’investissement européen PAI Partners et ancien Premier ministre du Bénin, a une fois de plus , exprimé son point de vue sur cette question qui a actuellement cours autour du FCFA en Afrique.

Le combat des anti-CFA n’est qu’un débat idéologique, populiste et anti-impérialiste

Pour le président de Terra Nova, cette opposition à cette monnaie commune des pays d’Afrique de l’ouest et centrale n’est que « idéologique et populiste». Il déplore l’acharnement  de certains, sur cette monnaie. Pour le banquier d’affaires, les détracteurs du francs CFA feraient mieux de tenir compte des contours financiers, monétaires et économiques au lieu de se figer sur les considérations et controverses politiques.

[bs-quote quote=”« Il est faux de dire que les populations africaines veulent l’abandon du franc CFA. Il n’y a pas de marché noir des devises ni de fuite devant la monnaie qui, seule, pourrait incarner une véritable défiance » ” style=”style-7″ align=”center” author_name=”Lionel Zinsou” author_job=”Ancien premier ministre du Bénin”][/bs-quote]

Le franco-béninois va loin dans son développement en accusant les médias d’amplifier les manifestations anti CFA qui ne sont en rien que des “manifestations de masse”. “Il s’agit d’une opposition anti-impérialiste, populiste, qui est peut-être légitime politiquement mais n’a aucun rapport avec le vrai débat qui est celui de comment mieux financer le développement “, a déclaré Lionnel Zinsou. selon lui, “Ce n’est pas parce qu’il y a des gens qui manifestent dans les rues en disant que la terre est plate et menacent de vous brûler sur un bûcher que vous pensez qu’elle est ronde et qu’il faut entrer dans ce genre de faux débat et d’absurdité”.

Lionel Zinsou ne voit même pas l’intérêt d’un changement “symbolique” de nom à cette monnaie, comme l’avait suggéré Emmanuel Macron à Ouagadougou.

9 commentaires
  1. L'Emmerdeur dit

    Un colonisé crétinisé. Il n’aligne que des élucubrations superficielles, naturellement sans intérêts. Il est au mode slogan et rethorique hypocrite folklorique. Il pouvait encore faire illusions s’il n’y avait pas les exposés clairs, profonds et rigoureux de Kako NUBUKPO. Qu’il aille au diable.

  2. Yves BONOU dit

    C’est une position contraire de lui qui m’aurait étonnée puisqu’il est un produit et jouisseur du système. Comment peut-il penser séparer la politique de l’économie! Il est un economiste exta-terrestre

  3. Al dit

    Vous vous attendiez à quoi? Qu’il denonce et se fait virer comme Napbuko

  4. Val dit

    Il n’a fait que donner son avis. Mais avec le temps, on verra qui dit vrai. 2020 n’est pas loin.

    1. Le démocrate dit

      Exactement! Le problème du Béninois, c’est qu’il aime s’attaquer personnellement à celui qui lui fait des reproches au lieu d’examiner avec lucidité l’argument tenu par son vis-à-vis. Notre sous-développement n’est pas dû au F CFA, c’est la mauvaise gestion et l’inorganisation qui nous ont conduits là où nous sommes aujourd’hui.
      Comme vous le dites, 2020 n’est vraiment pas loin. Que Dieu nous prête vie, qui vivra verra!!

  5. Stéph's dit

    Il devrait avoir son salaire diminué au niveau du smic béninois ainsi la bonne pensée pourrait lui être accordée. Tous ses utopistes ne peuvent que dire du bien de leurs mangeoires. Quand on sait que l’Afrique avait été bâti en son temps par des grands cerveaux. Aujourd’hui certains responsables Africains sont tellement petits dans leurs réflexions on dirait des attardés mentaux. Certains responsables Africains sont des défaitistes. Ça fait peur de voir des gens qui nous dirigent sans aucune foi en tout. ?????

  6. Djoser dit

    Si le FCFA est si bénéfique pour nous que Zinssou convainc ses maîtres français d’abandonner l’euro et de rejoindre cette si belle monnaie.
    Le problème de l’Afrique ce n’est pas le FCFA dit un commentaire. N’est-ce pas ?
    Comme le problème de l’Afrique il ya moins d’un siècle n’était pas la colonisation ! Et il y a 4siecles n’était pas l’esclavage N’est-ce pas ?
    Le pire, c’est quand l’esclave nie que ce qui l’empêche de se mouvoir librement, ce sont ses chaînes ! !!!!!!

  7. Petit Missié dit

    M Zinsou, quel est l’intérêt de rester accroché à la jupe du côlon après 60 ans si ce n’est l’aveu de son incapacité à s’assumer.
    Votre France adore tellement ses colonies qu’ elle ne veut pas les lâcher . La communauté monétaire est acquise et personne ne la contexte que je sache. Je pense qu’ il y a un risque à se défaire de la tutelle francaise; risque que nos petits seigneurs de présidents ne veulent prendre. Leur unique préoccupation est de rester le plus longtemps possible au pouvoir. Quelle est l’intérêt de maintenir des générations sous perfusion avec des taux de croissance plafonnés 10% alors que d’autre pays dans le monde ont montré qün peut faire nettement mieux, Non , l intelligentsia africaine francophone doit aider à sortir de cette situation de profiteur du produit des autres, de la peur de perdre des subsides offerts par la France. C est vrai que des propositions faites par les anti CFA ne rassurent pas. Mais Est ce par conviction pour le CFA ou par manqu de courage que nous refusons trancher ce cordon ombilical. Il va falloir le faire tôt ou tard parce que ce sont plutôt des menottes.

  8. samson dit

    Normal pour celui qui crit haut et fort que l’Afrique appartient à la France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.