Jérusalem capitale d’Israël : Washington largement condamné à l’ONU malgré les menaces de Trump

Ce jeudi, sur les 193 pays membres de l’ONU, 128 ont voté pour une résolution condamnant la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël. Les États-Unis les ont menacé de représailles financières.

Ce vote n’est pas contraignant et l’administration américaine a fait savoir qu’elle ne changerait pas d’avis. “Les États-Unis se souviendront de cette journée qui les a vus cloués au pilori devant l’Assemblée générale pour le seul fait d’exercer notre droit de pays souverain”, a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, avant le scrutin. “Nous nous en souviendrons quand on nous demandera encore une fois de verser la plus importante contribution” financière à l’ONU, a-t-elle lancé, menaçant à nouveau de “mieux dépenser” l’argent des Américains à l’avenir.

Depuis que les États-Unis ont annoncé leur volonté de déplacer leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, reconnaissant de facto cette dernière comme la capitale d’Israël, ils rencontrent peu de soutien de la communauté internationale. Ce jeudi, sur les 193 pays membres, 128 ont voté pour cette résolution, 9 contre (États-Unis, Israël, Guatemala, Honduras, Togo, Micronésie, Nauru, Palaos et îles Marshall) et 35 se sont abstenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus