Côte d’Ivoire : une limite d’âge est fixée pour les véhicules d’occasion importés

Le gouvernement ivoirien a décidé par décret la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés  en fonction du type de véhicule et de l’activité à laquelle il est affecté.

Ce décret pris en conseil des ministres ce mercredi 06 décembre stipule que l’âge limite des véhicules automobiles d’occasion importés, affectés au transport public de personnes ou de marchandises, est fixé à cinq ans pour les taxis, sept ans pour les minicars de 09 à 34 places, autant d’années pour les camionnettes n’excédant pas cinq tonnes, dix ans pour les cars de plus de 34 places, les camions de cinq à dix tonnes, les camions de plus de 10 tonnes.

Les véhicules de tourisme quant à eux sont fixés à cinq ans à compter de la date de leur première mise en circulation à l’étranger.

Selon le gouvernement, ce dispositif vise à réduire significativement le nombre croissant d’accidents de la route ainsi que les gaz polluants qui induisent de graves problèmes de santé et nuisent considérablement à l’environnement.

Un délai de grâce pour les importateurs

L’Etat ivoirien a accordé trois mois, soit jusqu’à mars 2018, aux importateurs de véhicules d’occasion et aux revendeurs pour se conformer à ce nouveau décret , a annoncé le ministre des Transports, Amadou Koné dans un point de presse. Mais pendant cette période, des opérations de retrait des véhicules de transport les plus âgés auront lieu. Dans la même veine, le gouvernement compte renforcer les opérations de contrôle des visites techniques.

En Côte d’ivoire, le marché des véhicules d’occasion importés tient plus de 75% des parts de marché du secteur automobile avec plus de la moitié des véhicules en circulation non soumis au contrôle technique.

La Côte d’Ivoire enregistre en moyenne 6 000 accidents qui occasionnent près de 600 tués et 14 000 blessés avec des pertes économiques qui se chiffrent à six milliards FCFA () par an, selon l’Office ivoirien de la sécurité routière (Oser).

Le gouvernement a ainsi entrepris des réformes dans le secteur du transport avec, notamment, l’automatisation de la visite technique,  l’interdiction du téléphone portable au volant et la limitation de l’âge des véhicules d’occasion  importés.

2 commentaires
  1. Aboudou dit

    Nous avons besoin de ça au bénin aussi Quand je voie Cotonou est pollué tout les jours ça me fait mâle,cette loi serais la bienvenue au bénin surtout les motos qui cause toujours d’accident doit être réglementé

  2. Aboudou dit

    Nous avons besoin de ça au bénin aussi Quand je voie Cotonou est pollué tout les jours ça me fait mâle,cette loi serais la bienvenue au bénin surtout les motos qui cause toujours d’accident doit être réglementé oui la date de duré de vie d’une moto aussi doit être appliqué

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus